Skip to main content

L’essentiel du CSEC • Mars 2024

BILAN 2023

Dans une période de forte concurrence, il y a un enjeu de conservation des portefeuilles et l’Assistance joue un rôle éminent.

L’expérience des clients avec leur assureur, via l’assistance, doit être un succès.

Le nombre de dossiers ouverts augmente de 5,1 %.

La joignabilité (90,5%) et la satisfaction (8,9/10) s’améliorent.

L’absentéisme a baissé à 8,7% contre 9,7% en 2022.


En Automobile, le parc progresse de 1 % pour un solde net de +27 254 contrats. Le solde net est aussi positif en Habitation, malgré un ralentissement des transactions et l’augmentation des taux des crédits. Les visites en agences progressent de 5 %. L’année est marquée par une sinistralité de fond significative et des hausses fortes des coûts moyens.

La note de satisfaction est à 9 !

La direction MAAF félicite le travail des salariés MAAF pour les résultats 2023.


Le bilan de l’année n’est pas bon mais ne doit pas masquer les points positifs : l’activité commerciale sur le particulier, la satisfaction client, la transformation numérique, le réglementaire et le niveau d’engagement des collaborateurs. C’est pourquoi la feuille de route MMA est largement exécutée mais le bilan est gâché par des résultats économiques dégradés.

Le chiffre d’affaires est en progression de 9,1% tiré par les augmentations tarifaires.

Malgré une stabilité du volume de sinistre assurance, la charge sinistre progresse de 8 % en moyenne.

La situation actuelle de MMA est la conséquence d’une phase de développement qui n’a pas été suffisamment accompagnée. L’objectif est le retour à la rentabilité sur les marchés du pro et de l’entreprise.


Le chiffre d’affaires progresse de 4 % pour une production nette de + 51 833 contrats. Les 3 millions de contrat Auto 4 roues a été franchi pour la première fois.

Le sponsoring via la coupe du monde de rugby a été une vitrine mais n’explique pas ces beaux résultats.

Les flux agence sont quasi stables par rapport à 2022 alors que les volumes de messageries sécurisées et les courriers entrants augmentent fortement. Les appels reçus par les CCC sont stables.

Bien que l’activité sinistre soit quasi stable, la charge des sinistres augmente de 9.5 %. La direction salue l’implication des équipes de l’Indemnisation.

La joignabilité et la note de satisfaction progressent par rapport à 2022.

La direction félicite toutes les équipes pour ces résultats.

Un point sur le rugby : GMF quitte seulement la Fédération (Equipe de France et équipes amateurs) et continue de soutenir le Top 14 et le Pro D2. Les conditions proposées par la Fédération n’étaient plus acceptables.

Zoom sur la Protection Sociale Complémentaire : GMF a répondu à différents appels d’offres dont les résultats sont en attente.


Le chiffre d’affaires progresse alors même que la production est en baisse. Le nombre de contrats en portefeuille progresse de 8 % en 3 ans.

La satisfaction client s’améliore, aussi bien sur les appels que sur la gestion des dossiers.


Les primes acquises sont en forte progression sur tous les segments, grâce à la campagne de redressement en collectives et à la bonne dynamique commerciale sur les branches individuelles.

SANTÉ INDIVIDUELLE : le chiffre d’affaires progresse sur toutes les marques.

PRÉVOYANCE INDIVIDUELLE : Les résiliations sont en forte progression sur les trois marques. La progression du chiffre d’affaires est soutenue par la revalorisation contractuelle, l’effet âge et la croissance du portefeuille.

SANTÉ ET PRÉVOYANCE COLLECTIVE : le chiffre d’affaires croit fortement.


La collecte brute Covéa progresse de +7% par rapport à 2022, dont 22% en UC.

Les prestations progressent de 18 %. Ce résultat s’explique essentiellement par les sorties sur les contrats de capitalisation personnes morales. Sans ces contrats, les prestations ne progressent que de 7%.

La collecte nette 2023 est en net recul par rapport à 2022 (négative en euros et positive en UC).

Le chiffre d’affaires Prévoyance est en croissance de 6% avec une hausse notable de +11% sur l’emprunteur.


Le nombre de sinistres (toutes marques confondues) baisse de 2,4 % par rapport à 2022. Toutes les autres branches IRD, Construction, Prévoyance sont en augmentation.

La charge sinistre est stable sur les branches auto/hab des particuliers en baisse et celle des autres branches se dégrade.

Zoom sur les Évènements naturels d’ampleur (à fin 12.2023)

GMF :

72 394 dossiers

MAAF :

121 401 dossiers

MMA :

47 962 dossiers

Point d’étape sur le programme CARE (Comprendre l’Absentéisme et Renforcer l’Engagement)

Le programme CARE nous a été présenté en 2023. Il a pour objectifs de lutter contre l’absentéisme par des mesures financières punitives (impact sur l’abondement en 2025), un renforcement des contrôles RH, un accompagnement des managers dans l’animation de leur équipe et par des actions de prévention.

L’évolution est à la baisse mais un plateau est atteint à 5,2% d’absentéisme en 2023 dans le groupe contre 6% en 2022.

La courbe de l’absentéisme retrouve une saisonnalité proche de ce que l’on connaissait avant la crise Covid.


Questions diverses

Télétravail élargi pendant les JO : la direction travaille sur le sujet avec toutes les directions métiers et reviendra vers les élus ultérieurement.

Les journées occasionnelles intempéries TLT se font sur décision de la DRH et non sur un accord seulement managérial.