« Entre – Nous » CSSCTE EXTRA – 20 Novembre 2020

POINT SUR LE SUIVI DE LA CRISE SANITAIRE


Préambule : Les élus insistent pour que le nouveau médecin du travail soit présent à cette commission


Point sur les masques

Il existe sur le marché des masques produits par l’entreprise Pro mask), masques conformes à la norme EN14683 : 2019 (coût du masque environ 30 euros)

  • Lavables et réutilisables, ils peuvent être utilisés quotidiennement 210 fois et lavés une fois par semaine à l’eau froide (30 semaines).
  • Exempt de métaux toxiques tels que l’argent et le cuivre, les masques sont certifiés non toxiques et sans danger à porter.
  • Tissu lisse et soyeux. Inodore, avec attaches d’oreille réglables et barrette nasale pour un ajustement personnalisé.

Ces masques peuvent-ils être achetés par COVEA et  distribués aux salariés du réseau qui travaillent en agence, compte tenu de l’usage intensif qu’ils font du masque ?

Thomas FROQUET étudie la faisabilité.


  • Demande du planning des réunions de CSSCTE de 2021.
  • Demande d’un bilan au 20 novembre 2020, des cas COVID du CSEE Levallois.
  • Bilan sur la direction du développement (nombre de sites fermés, nombre de salariés en télétravail et nombre de salariés sur site).
  • Bilan sur la direction indemnisation.
  • Bilan sur les sites centraux (toutes Directions confondues).
  • Demande d’un bilan des PrevRisk du CSEE Levallois


187 Cas Covid positifs

338 suspicions

369 salariés vulnérables 

Depuis le début de l’épidémie près de 14000 mails reçus


POINT DE SITUATION SUR L’agence de Paris la Défense

L’agence de Paris la Défense nous alerte (encore une fois) sur le fait de sa situation particulière. En effet, cette agence ne dispose pas de ses propres toilettes ! Cette situation est aggravée par la COVID 19, du fait du partage et de l’insalubrité des toilettes communes avec les autres commerces de la galerie marchande. Nous demandons instamment la mise en sécurité des collaborateurs.

Ce problème est connu et la direction cherche à transférer cette agence depuis des années. Vues les conditions particulières d’organisation de l’agence, la direction a décidé que chaque collaborateur soit doté d’un kit individuel et de lingettes. Le site est moins utilisé car il y a  beaucoup de  commerces fermés.

Compte-tenu de la baisse de flux , les élus demandent que les salariés soient mis en télétravail vu le  contexte particulier.

La direction va relayer la demande auprès de Mr CHARPENTIER et Mme KORDEUSZ.


Point de situation sur le CG d’Orléans.

Pouvez-vous nous indiquer les dates de retour sur site des salariés positif à la COVID 19 ?

Thomas FROQUET de Prevrisk ne peut pas nous communiquer cette information car cela dépend des situations individuelles ; En tout état de cause l’isolement est de 7 jours à compter des 1ers symptômes et c’est le médecin qui doit préconiser le retour.


Pouvez-vous nous fournir le détail des actions réalisées pour la désinfection du site, parties communes entre le CG et le site central (ascenseur, WC, espace café, RIE, …) ?

Pouvez-vous nous fournir un bilan des recherches de cas contacts notamment lors des échanges sur les espaces café et RIE ?

Le CG d’Orléans fait partie intégrante du site central et dispose donc du même traitement que les autres entités .

3 désinfections quotidiennes sont faites sur les points de contact. Idem pour les espaces communs se situant en dehors du CG

Concernant  les tisaneries, un document précise les heures de passage de la désinfection.

5 cas positifs sur le site


Direction Indemnisation

  • SCI : Centres de Gestion : merci de nous préciser l’organisation mise en place concernant le TLT ; combien de salariés  en TLT et combien de salariés en présentiel sur site ?
  • STI : Merci de nous préciser l’organisation mise en place concernant le TLT ; combien de salariés  en TLT et combien de salariés en présentiel à Levallois
  • Combien de salariés restent-ils sur les sites ?

Intervention Mr RONDEAU

Le  télétravail est généralisé sauf  exception pour cause de  contraintes techniques (démat) . Une présence sur site s’applique donc par roulement. Il existe également un certain nombre de collaborateurs ne disposant pas d’équipements informatiques pour télétravailler. Ces salariés seront équipés, mais en attendant ils doivent travailler en présentiel.


Point au 19 novembre

SCI 

sur site 126 collaborateurs soit 18% des effectifs

STI 

39 personnes présentes (Saran/ Levallois)


Concernant le service STI,  focus sur le service Risques spécifiques étant présent à raison de 2 jours /semaine alors qu’il serait possible de télétravailler 4 jours sur 5. Quid ?

Mr RONDEAU précise que le message est clair : Seuls les collaborateurs indispensables doivent être sur site. Il va donc regarder ce qu’il est possible de faire dans ce service.


Pour les salariés utilisant leur propre matériel, pas d’indemnisation complémentaire prévue. Mr RONDEAU en discutera néanmoins avec notre DG et Mme KORDEUSZ.

Mme TAVARES nous informe également que du matériel est actuellement livré (Tiny) pour les salariés concernés.


Mr Rondeau nous précise qu’il va être proposé aux CG IRD de télétravailler sur volontariat les :

  • 28 novembre
  • 4 et 12 décembre afin de revenir à des stocks normaux
  • Les fermetures SST sont prévues les vendredis 20 et 27 novembre et si nécessaire il y aura des jours en sus

Cas des salariés ne pouvant travailler correctement (exemple logement exigu). Est-ce que ces salariés peuvent s’ils le souhaitent revenir en présentiel ?

La Direction répond que  le gouvernement a imposé un télétravail au maximum donc un cadre très contraint. Les  collaborateurs concernés doivent se rapprocher de leur RRH . L’ examen des situations se font au cas par cas en lien avec le médecin du travail. Certains salariés en ont bénéficié.


Salariés au forfait dans les équipes STI

Il semblerait que la direction leur demande de se loguer matin midi et soir en imposant des vacations avec des horaires postés.

Mr RONDEAU répond qu’ils doivent effectuer leur activité. Il n’est pas demandé de faire des vacations mais de répondre aux attentes de leur métier.


Récupération de  fauteuil sur site

Les élus regrettent qu’en fonction des CG il y ait une différence de traitement.

La direction rappelle la règle COVEA ; le matériel de l’entreprise reste dans l’entreprise. En effet, lors du  1er confinement certains matériels ne sont pas revenus immédiatement ce qui a créé de la désorganisation. Les situations particulières seront regardées au cas par cas.


Est-il possible d’avoir une explication sur des réductions de prime P3CO individuelle liée aux absences du 1er confinement ?

Mr Rondeau nous précise que le  règlement n’avait pas intégré le contexte Covid. La direction regardera la situation à fin d’année pour voir les marges de manœuvre et  tenant compte de cette année particulière.


Est-ce que toutes les personnes qui ont été testées positive au covid ont eu une visite médicale de reprise ou un test de contrôle?

Le cadre des visites reste le même à savoir 30 jours d’arrêt de travail. Seuls les cas graves ou complexes amènent une visite. Néanmoins les médecins de Tours et Saran revoient les salariés reprenant  le travail suite au COVID. C’est une décision locale. Sur les tests de contrôle il n’y a pas de recommandation donc pas de systématisation.


Apres fermeture d’un site pour cause de cluster, les salariés doivent ils effectuer un test afin d’assurer un retour dans les meilleurs conditions ?

Non,  seuls les cas contact et suspicion Covid  sont concernés. L’ARS ne préconise pas cette disposition.


En cas de Covid sur un site, quel est précisément le protocole de désinfection des locaux ?

La direction va nous le faire suivre par mail


Des commandes récentes de matériel informatique ont été faites pour les CCC pour le télétravail pendant le confinement : quel est le calendrier de livraison ?

  • 18/11 Toulouse  et  Ermont
  • 19/11 Nancy  et  Rennes
  • 23/11 Marseille  Mérignac
  • 24/11 Lyon
  • 25/11 Champigny
  • 26/11 Saran
  • 01/12 Schittigheim
  • 02/12 Arras

Les délais de réception ne dépendent pas de COVEA .


Les salariés handicapés qui ont du matériel adapté sur site et qui sont en télétravail du fait du confinement souhaitent récupérer leur matériel (chaise – fauteuil). Certains travaillent sur tablette alors qu’ils ont d’habitude d’écrans plus grands, ont des souris ergonomiques et cette situation n’est pas sans conséquence en terme de conditions de travail. Est-il possible que les aménagements dont ils bénéficient soient livrés à domicile lorsqu’ils le souhaitent ? La mission handicap contactée par certains salariés n’a pas apporté de réponse.

La mission handicap réalise ce type d’accompagnement . A date pas de situation non traitée . Si cas particulier le signaler. Les élus souhaitent qu’un mail soit adressé à nos collègues en situation de handicap pour les aviser de ce dispositif. Les collaborateurs seront contactés dès janvier.


Nous constatons que le gel et les lingettes fournis ne sont pas sur certains sites virucides norme EN 14476. Demande pour que des dotations conformes soient effectuées.

Les dotations sont conformes mais l’emballage ne fait pas forcément apparaitre l’ensemble des données. Les vérifications ont été faites.


Il n’y a toujours pas de distributeur de papier essuie main dans certaines agences : Guéret, Tulle, Limoges.

Le nécessaire a été fait depuis.


Rappel des consignes sur l’aération des locaux auprès  des managers et salariés

Les consignes sont d’aérer régulièrement. Dans certaines agences il n’y a pas de fenêtres. Le renouvellement VMC est-il suffisant ? La direction nous répond par l’affirmative. De plus, les salariés et les sociétaires sont masqués.

Rappel des consignes de préventions en agences avec temps entre chaque client

Les mesures sanitaires sont toujours les mêmes depuis le mois de mai .


Tablettes

Réquisition des tablettes des agences pour les CG. Les tablettes vont-elles revenir en agence lorsque les CG seront tous équipés ?

Ces  prêts étaient temporaires( une cinquantaine environ)  . Les tablettes ont été rendues en juin. Pour ce 2eme confinement, les agences avaient besoin de leur tablette c’est la raison pour laquelle la DI a commandé  du matériel. Les livraisons s’échelonneront sur une quinzaine de jours. Concernant  les zones blanches, les salariés devront t travailler sur site en respectant les règles et gestes sanitaires.


Questions diverses

Présence de collaborateurs sur site le 19 /11
  • 110 Levallois
  • 75 Saran
  • 89 Tivoli mais ce sont des salariés des 3 marques

Restauration
  • 88 collaborateurs au RIE Levallois et seuls 25% s’étaient inscrits sur instant booking
  • 30 collaborateurs sur Saran dont 16 inscrits sur instant Booking

PROCHAINE CSSCTE EXTRA CRISE SANITAIRE PREVUE LE 4 DECEMBRE 2020