“Entre – Nous” – CSSCTE – 22 mars 2021

Secrétaire CSSCTE : Laurence FOUCAULT

Membre : Marieme BOUSSO-GALLIZIOLI

     N’hésitez pas à nous faire remonter vos questions


Information prévention

Thomas FROQUET quitte la prévention à compter du 1er avril. Il est remplacé par Mme Aline PLANCHENOT. Elle a été embauchée en 2006 en tant qu’infirmière sur le site du Mans et est détachée au pôle prévention depuis Septembre 2020.


Information sur le nouveau médecin du travail

Le Docteur Cécile GUEIT sera présente le Lundi (toute la journée) et le Jeudi (matin) sur le site de Levallois. Elle va partager son temps entre 2 grandes entreprises et sera présente lors de nos CSSCTE. Elle peut être contactée à l’adresse suivante : cecile.gueit@cmie.asso.fr


Veuillez nous préciser la liste des travaux prévus, cette année, dans les sites de travail, ainsi que les déménagements prévus.

Direction du Développement
  • Transferts : Kourou, Mamoudzou, Lyon Jean-Jaures, Le Lamentin, Centre de Contact Clients + Direction Régionale Lyon, Centre de Contact Clients Strasbourg
  • Rénovation : Paris Bercy, Périgueux, Brignoles, Toulon Vauban (agrandissement), Avignon Clos des Tram (modernisation)
  • Rénovation en recherche de local provisoire : Dreux, Le Moule, Morlaix, Issy les Mlx, Le Mans Bollée, Rouen Hôtel de Ville, Bordeaux Cenon,Evreux
  • Mise au propre des locaux : Antibes, Boulogne sur Mer, Nimes Noveo, Nimes Jean-Jaures, Alès, Arpajon, Tassin, Franconville, Tarbes, Limoges, Vanteaux, Centre de Contact Clients d’Arras
Direction Indemnisation

Rénovation : Centre de Gestion d’Evry. Sites Centraux : Levallois, Noisy


Point sur les déménagements de Marseille PRADO et de l’agence de Saumur. Un changement de local est-il envisagé pour Amiens ?

L’agence de Marseille PRADO sera rénovée en avril 2021 et ne sera pas transférée. Le transfert de l’agence de Saumur a été demandé en 2016 mais il n’y a aucune proposition répondant au cahier des charges.

Pour Amiens, une réponse sera faite ultérieurement.


Communication des plans côtés de l’agence de Morlaix et du CCC Net de Lyon (présentation de ce dernier)

Les salariés sont en flex office comme auparavant. En termes d’immobilier l’aménagement est proche de ce qui existait, avec de nouveaux espaces d’animation et de double écoute.

Pour le traitement du bruit et de l’acoustique, du matériel de nouvelle génération a été choisi : moquette avec sous couche acoustique et panneau acoustique au plafond au-dessus de chaque position de travail.

Quant aux espaces de convivialité qui paraissent petits, ce n’est que pour prendre le café ; 1 réfectoire est prévu pour l’espace repas.

Nous resterons dans l’attente des retours de nos collègues.


La fiche Organisation du réseau GMF prévoit une tolérance d’effectif à 50/50 pendant les périodes de congés, cependant si dans certaines zones tout se passe très bien, certains RCT, peut-être sur les ordres de leurs DR imposent une présence de 60/40 pendant ces périodes, ce qui provoque des tensions entre les collaborateurs, ainsi qu’avec leurs DA pour qui cette gestion des congés est ingérable car ils n’ont aucune latitude malgré l’ambition affichée par l’entreprise de prétendre que « le DA est autonome et responsable » Il convient de rappeler très vite ces règles à toute la ligne managériale

La règle est 60/40 et à 50/50 pour les unités de 2 personnes. Un assouplissement est possible avec accord de la hiérarchie. L’intelligence organisationnelle et situationnelle doivent être de mise.


Problèmes récurrents de réception wifi dans certaines agences (La Seyne sur Mer, Beaune, Privat, Dinan) les collaborateurs doivent faire sortir les sociétaires de l’agence pour accéder aux codes de signature, et les tablettes sont inutilisables.

Une note d’information générale a été diffusée en semaine 50. La consigne est de ne pas se servir de la tablette pendant la crise sanitaire. De plus, la direction ne peut avoir d’actions sur le réseau d’opérateurs GSM.


Les salariés toujours en télétravail souhaitent pouvoir travailler avec double écran afin d’optimiser leur activité, peuvent-ils être équipé ou peuvent-ils récupérer leur matériel de site ?

Les collaborateurs en télétravail bénéficient du kit COVEA casque clavier, souris écran. Concernant le double écran, cela n’est pas prévu mais la direction va l’étudier.


Nombre de personnes travaillant encore avec leur matériel, que ce soit en télétravail épidémique ou régulier. Point sur la livraison des outils informatiques en CG – ordi tiny portable

Télétravail épidémie : 244 personnes sur la partie SCI et 9 en STI : Déploiement métropole : remplacement par Tiny, l’opération est terminée ainsi que la dotation en kit télétravail des « primo accédants » télétravailleurs.

La dotation kit télétravail pour les collaborateurs déjà éligibles en 2020 est en cours.

DROM : pour les Tiny il y a un préalable, ce sont les  travaux installation de la fibre. Pour les  PC portable et le kit de télétravail, la direction est en attente d’une date de livraison.

Pour l’utilisation des smartphones, les collaborateurs en télétravail utilisant  leur smartphone personnel seront dotés d’ici fin avril d’un smartphone professionnel.

Les élus insistent pour que des dispositions soient prises pour les salariés dont les outils personnels ont été détériorés suite à l’utilisation intensive de leur PC.

Mr CHARTIER fera remonter nos demandes.


Au regard de l’évolution de la crise sanitaire, l’organisation du télétravail est-elle modifiée ? Si oui, merci de nous indiquer les nouvelles procédures par Direction. Nombre de demande de retour sur site 1j/semaine à GMF Vie ?

La procédure n’a pas été modifiée. Les collaborateurs ont la possibilité de demander un retour sur site à concurrence d’un jour par semaine. Pour GMF Vie : 53 retours sur site à date.


Centre de Contact GMF Vie : est-il possible d’envisager des temps de pause identique aux CCC de la Direction du Développement ? (soit 1h au lieu de 40 mn par jour)

Téléassurances dispose d’un accord spécifique. Il n’est pas envisagé de répondre à cette demande.


Demande d’un bilan au 22 mars 2021 des cas COVID du CSEE Levallois

270 cas  et 371 suspicions au 19 mars. Des consignes ont été données en lien avec les variants. Les réponses sont disponibles également sur la FAQ mais la direction va donner un peu plus de précisions pour les cas particuliers.


Demande d’un bilan des PrevRisk du CSEE

355 personnes au 19 mars.


Demande d’un bilan et d’un échange sur les arrêts maladie par Direction (Direction du développement, Direction Indemnisation, sites centraux toutes Directions confondues) mis à jour. Compléter par les arrêts de plus de 3 mois pour la direction Indemnisation.

Il y a une forte augmentation du nombre de jours d’arrêt en mars 2020 (1ere mesure de confinement avec jours de garde d’enfants). Les chiffres ont diminué en avril et mai et de juin à août, les chiffres sont à peu près similaires à ceux de 2019, avec une légère augmentation en septembre et octobre.

La direction nous communiquera ultérieurement les arrêts de plus de 3 mois.

Vos élus constatent que l’absentéisme est important dans les CG. Nous voulons absolument 1 suivi détaillé et une analyse mais on nous répond que ce n’est plus possible !


Nombre d’interventions de salariés par an auprès de l’IAPR sur les trois dernières années.

2018 :

44 

2019 :

53

2020 :

40


Peut-on avoir la liste des Incivilités et actions mises en place sur 2020 et début 2021 ?

Le document, remis en séance, nous paraît sous-évalué car toutes les incivilités ne sont pas déclarées. Les incivilités remontent principalement des agences !

Le service Prévention nous informe que les dispositifs sont connus et que les incivilités prennent un peu plus d’ampleur en intensité.

Ce sujet clé est identifié par la Prévention qui y travaille afin que les dispositifs soient déclinés dans toutes les entités de l’entreprise. Des communications seront faites sur ce sujet et sur les procédures en 2021. La CSSCTE sera informée en amont de la communication.


Suite à notre demande concernant la communication aux élus des accidents du travail avec mention de la date, du lieu, des circonstances et du nom de la victime afin de respecter l’article L 2312-13 du Code du travail vous deviez consulter le pôle juridique. Qu’en est-il ?

La direction a répondu favorablement à notre demande en nous fournissant ces éléments. Les élus souhaitent être informés au fur et à mesure de la survenance des Accidents du Travail, mais la direction refuse : la liste sera donnée lors des commissions étant entendu qu’en cas d’accident grave et significatif nous serons alertés immédiatement.


Editique Saran : embauche d’un salarié à la mise sous pli afin de faire face à la charge réelle, communication des plans des nouveaux locaux, liste des actions mises en œuvre à la suite de l’intervention des élues CGT en CSEE du 12 novembre et liste des actions encore à mener. La Baltoro1 à l’atelier impression est-elle partie, la Nuvera neuve a-t-elle été livrée ? Demande des volumes d’impressions mensuelles sur les trois dernières années. Demande d’heures supplémentaires effectuées le samedi sur trois ans.

Les actions mises en œuvre sont les suivantes : bouchons pour les oreilles, casques anti bruit, chaussures de sécurité renouvelées (dotation + coque de sécurité) gants anti-coupure.

Aucun manquement n’est observé. Il y a eu malgré tout une identification de besoin de rangement de l’espace. Une formation existe pour optimiser le rangement et assurer la sécurité. Les zones de circulation et stockage, le renfort isolation anti-bruit ont été renforcés.

Les flux impressions baissent progressivement.

2018 : 

37 414 381 

pages imprimées (flux GMF) 

2019 :

36 539 325  

pages imprimées (flux GMF) soit une baisse de 2,34%

2020 : 

33 046 541 

pages imprimées 

Les élus constatent que l’activité des MMA a été transférée sans évaluation de la charge pour nos collègues. Par ailleurs, il fait une chaleur et un bruit épouvantable sur le site.

Les élus ont du mal à croire que les installations de climatiseurs et d’acoustiques sont conformes aux règles. Enfin, l’une des machines fonctionne avec 1 personne alors que le constructeur en préconise 2. Il manque un salarié pour travailler dans de bonnes conditions :

Conséquences : des intérimaires sont embauchés régulièrement mais il faut  les former à chaque fois car ce ne sont jamais les mêmes personnes et cela génère une perte de temps.

Les élus suggèrent d’organiser une  CSSCTE extra avec la présence des responsables de ce service.


Point Service « Risques Majeurs » de la DI. (Stocks, effectifs,…). Sécheresse : les recrutements sont-ils terminés ? Combien de dossiers ont été transférés. Présentation de l’adaptation du nouveau planning. Les mesures mises en place pour aider les collègues à intégrer le nouveau planning

Pas de nouveau planning au sein de ce service. Pas de mesures particulières non plus. Fin février le stock était de 5889 dossiers et 1097 dossiers sécheresse ont été transférés.

Concernant les équipes, 2 collaborateurs sont en cours de recrutement.

12 salariés sont en poste actuellement. Les 3 nouveaux chargés d’indemnisation ayant intégré le service ces derniers mois sont accompagnés par le manager, l’ATS et un collègue référent pour la montée en compétences.

Pour le planning téléphonique, la direction nous informe que 3 salariés s’organisent à tour de rôle pour assurer la permanence.

Les élus contestent ces plannings qui sont imposés à des salariés en forfait jours.

La direction s’oppose à notre position.


Bilan sur les derniers incidents acoustiques et actions engagées dans la Direction Indemnisation.

Présentation par le service Prévention des études sur les incidents et les chocs acoustiques ainsi que les conséquences sur la santé. Analyse très complète des effets et du suivi des cas. Une demande de sensibilisation et d’information sur ce risque est demandée par la commission