Skip to main content

Compte rendu CSEE Juin 2021

QUESTIONS INTERNES AU CSEE

FIN DU DÉLAI DE CARENCE EN CAS DE MUTATION ENTRE LES ÉTABLISSEMENTS DE COVEA.

Quand un salarié issu des établissements de Niort (MAAF) ou Le Mans (MMA) est muté sur notre établissement Levallois, un délai de carence s’applique pour qu’il bénéficie des prestations du CSEE. Cette mesure de fin de carence est depuis peu en vigueur chez nos collègues de Niort ou Le Mans.
Vos élus votent pour nous aligner à cette mesure : dorénavant, il n’y aura donc plus de délai d’attente pour bénéficier des prestations du CSEE Levallois pour nos collègues issus d’un autre établissement.


DÉSIGNATION D’UNE ASSISTANCE JURIDIQUE DU DROIT À LA CONSOMMATION.

La situation financière et le comportement de certains prestataires tout comme les comportements de plus en plus consuméristes de certains bénéficiaires, amène le CSEE à voter pour l’assistance d’un avocat spécialisé dans le droit à la consommation. Le conseil et l’assistance juridique sont une nécessité.
Vos élus CFDT votent pour le principe d’une assistance juridique et pour le prestataire Max ARNAUD.

QUESTIONS RH

SANCTIONS DISCIPLINAIRES : UN MANQUE DE TRANSPARENCE DANS LES PRATIQUES.

Depuis le 1er janvier 2021, 12 sanctions ont été prononcées contre des salariés (4 mises à pied, 5 licenciements et 3 avertissements). La DRH ne fait pas de suivi des entretiens de recadrage, qui sont censés être faits avant toute procédure de sanction à l’encontre des salariés.
La Direction n’applique pas la hiérarchie de l’échelle des sanctions prévues par le Règlement Intérieur. C’est la gravité de la faute qui va décider de la sanction à appliquer.
Bien souvent, le conflit entre personnes sert à trouver matière pour déclencher une sanction.


NÉGOCIATIONS DES ACCORDS GMF RELATIFS AUX CENTRES DE CONTACTS CLIENTS : ON AVANCE DANS LE BON SENS !

Plusieurs réunions de négociations se sont déjà tenues avec les Délégués Syndicaux des organisations syndicales représentatives et la Direction. Les accords en cours de négo reprennent l’existant pour l’adapter à la situation actuelle. La prochaine réunion se tiendra le 11 juin

DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT

Intervention de Sylvie Kordeusz

La CFDT regrette que ses questions aient été tronquées et malmenées car leur contextualisation était importante. Nous savons que Mme Kordeusz est parfaitement à même de répondre à nos questions mais nous tenons à préciser qu’elles  étaient adressées à Mr Roncoroni. Nous aurions aimé que le DG prenne la peine d’y répondre.

NOUVEAU PARRAINAGE : L’ART ET LA MANIÈRE DE CHANGER CE QUI FONCTIONNE BIEN !

Le Parrainage a été revu suite aux demandes entre autres du CSE, en le simplifiant et en « l’ouvrant » car il était très restrictif. La Direction a essayé de le rendre plus facile et plus attractif avec cette nouvelle formule qui est en test pour le moment.
Dans un premier temps un gain de 50€ pour le sociétaire et pour son filleul était engagé, mais ça a tellement bien marché que le budget est déjà consommé, d’où la nécessité de concilier un budget raisonnable et un parrainage attractif.
L’enveloppe est réduite de moitié et le nouveau parrainage a été lancé en avril. Sylvie Kordeusz se félicite des résultats de cette nouvelle version.
Vos élus CFDT interrogent la Direction pour savoir si cette décision est du ressort de la DG GMF ou de la DIARD Covéa ?


TAXE D’APPRENTISSAGE : L’ART ET LA MANIÈRE DE CHANGER CE QUI FONCTIONNE BIEN… LE RETOUR…

La taxe d’apprentissage qui jusqu’à présent était versée à des établissements partenaires de notre développement commercial sera uniquement versée à la Fédération Française de Rugby… qui bénéficie déjà des millions d’euros versés par la GMF.

Sylvie Kordeusz nous explique qu’il s’agit d’une décision prise avec la Fédération Française de Rugby jusqu’en 2023. Les Directeurs régionaux ont fait remonter les difficultés rencontrées (il semblerait qu’au moins eux soient dans la réalité terrain). Mme Kordeusz reconnait la complexité de la situation et précise que la décision d’investir dans le rugby aura des retombées business aussi.
Vos élus CFDT ayant soulevé ce problème, Sylvie Kordeusz va regarder s’il est possible de compenser ces budgets dès 2022. Mais elle ne peut pas s’engager définitivement pour l’instant.


INVESTISSEMENT DES SALARIÉS RÉSEAU 

Sylvie Kordeusz souhaitait faire un webinar avec les CEC pour leur adresser un message de reconnaissance de leurs efforts, mais ça n’a pas été possible.

Un certain nombre de questions sont remontées, les réponses seront apportées dans une vidéo d’environ 1/2h qui sera à disposition des agences prochainement. Les réponses seront envoyées à tous.
Sylvie Kordeusz revient sur la nécessité de garder une logique « omnicanal »  avec les agences et l’humain dedans, et comme souvent, elle rappelle qu’on pourrait très bien dire que les agences ne sont plus nécessaires.


RÉSULTATS COMMERCIAUX :

Les AN auto sont dans le positif. Sur les produits de base, le solde net est positif, mais en habitation les résultats sont préoccupants. La vente des produits complémentaires (AF, PJ…) est correcte. La santé garde un niveau de production importante et reste favorable.

Nous reprécisons que les collègues du réseau qui sont sur le terrain sont en attente d’une reconnaissance, telle que la prime « Macron », ou toute autre reconnaissance financière. Sylvie Kordeusz est alignée sur la position du Directeur Général mais reconnait que ce sujet a suscité beaucoup de questions. Les collaborateurs ont un mérite exceptionnel. Et le retour de reconnaissance existe (PI et Participation de cette année)…. Oui mais PI et participation c’est pour tout le monde et les salariés ont quand même fortement participé à l’élaboration de cette prime par leur travail.


RETOUR SUR LE PROJET « POSTE DE TRAVAIL AGENCE » (INTERVENTION DE GRANT DAVTIAN)

Ce projet vise à remplacer les postes informatiques des agences GMF, par un matériel polyvalent qui sera constitué d’un matériel portable constitué d’une tablette et son clavier.
Tous les salariés des agences : DA, CEC (CDI ou CDD), CCI, CDE et les Chargés de Mission en seront dotés.

Un test a été fait auprès de 30 collaborateurs.
Chaque bureau sera équipé d’une tablette sauf que les bureaux CF n’en seront pas équipés alors qu’ils sont utilisés pendant leur absence.

La Direction nous répond sur ce point qu’il y a aura tablette chez les Chargés de mission et eux ne sont pas là tout le temps, ensuite on pourra voir à l’usage en fonction des remontées terrain.
Sauf qu’avec la politique du surbooking, le bureau du CF et le bureau du Chargé de Mission peuvent être utilisés…

La tablette servira de 2eme écran et à prendre en photo les petites pièces justificatives en remplacement du scan (mais le scanner ne disparait pas du bureau). Les anciennes tablettes vont disparaitre car elles ne sont  plus utiles.

Le bilan du test est positif : il y a eu un bon accueil et l’appropriation est facile. La dotation d’un 2eme écran est bien accueillie  (gain de temps, regarder les données sur 2 écrans, moins d’impression de documents), facilitation de l’externe et de la mobilité dans le bureau.

Les points d’attention restent la nécessité d’avoir une bonne qualité Wifi et le paramétrage Windows pour l’impression.

Le déploiement sera progressif de juillet à fin octobre  Il n’est pas prévu de formation car la prise en main s’avère facile et un accompagnement est prévu le jour du déploiement sur site. Ensuite on verra ce qu’il faudra faire en fonction des besoins des salariés.

Les CCC ne sont pas concernés car les postes sont équipés d’un Tiny. Pour les CCC le déploiement est à partir de Juin.

Le vieux matériel sera recyclé.

DIRECTION INDEMNISATION
(INTERVENTION DE PHILIPPE RONDEAU ET ISABELLE TAVARES)

POINT SUR LES INCIDENTS INFORMATIQUES RECENSÉS DEPUIS LE DÉBUT DE L’ANNÉE :

La Direction Indemnisation ne fait pas de comptage spécifique : le recensement des incidents se fait globalement pour la  Direction Indemnisation et la Direction du Développement.
Il y a 5 niveaux de priorité, le niveau 5 étant le plus bas.  Au cumul, il y a eu 58 incidents déclarés pour ces deux directions. Philippe Rondeau s’engage à fournir un support détaillé.


PREMIER BILAN DU TRANSFERT À CHAUD DES DÉCLARATIONS CORPORELLES DE LA GRC VERS LA GDS MIS EN PLACE AU 1ER MARS 2021 ?

Au CG Lyon, on constate une augmentation de 11% des appels reçus en SST puis transférés  .Globalement il y a gain de temps et de satisfaction pour le sociétaire qui dispose d’entrée de jeu de toutes les informations liées à sa déclaration.
Toutes les actions menées ont permis de dégager du temps de gestion.


POINT SUR LE TAUX DE RETRAIT EN SST/DST MAXI DE 7,5% ÉVOQUÉ DANS DES CENTRES DE GESTION.

Il n’y a pas d’indicateurs de performance fixé pour le moment bien que l’équipe d’encadrement dispose d’un outil de pilotage. Aucune norme n’ayant été donnée par la Direction Indemnisations, nous pouvons en conclure que c’est un indicateur. Peut-être une initiative locale ?
Une des craintes est que cela aboutisse à une organisation proche de celle des CCC.
Certains RRI seraient-ils un peu trop dogmatiques ?

La Direction Indemnisation travaille à des repères pour avoir une contribution de chaque collaborateur ainsi que sur le « taux de disponibilité ».


DEMANDE DU NOUVEAU PLANNING DE DÉPLOIEMENT POUR LES TRANSFERTS DES DOSSIERS À DESTINATION DE NOISY ET CERGY.

Quels sont les stocks et reliquats à ce jour (dématérialisation incluse) – nombre de dossiers « sécheresse » envoyés aux CG de Cergy et Noisy.

La vague de transferts a commencé et se finira en septembre. En mai, le transfert des dossiers écrans s’est bien passé.
Le transfert des dossiers physiques se passe bien. Les équipes font un retour positif.

DÉCLARATION CFDT – CSEE DES 1 & 2 JUIN
Sur le projet d’évolution de l’organisation
Des Centres de Gestion des
Départements Français d’Amérique (DFA)
Au sein de la Direction indemnisation

Cette évolution vise à assurer une meilleure animation technique, à renforcer également l’accompagnement des nouveaux entrants au sein des CG des DFA, tout en améliorant l’animation et la performance individuelle comme collective ainsi qu’en réduisant les coûts logistiques et locatifs, tout cela bien évidemment toujours sous couvert d’optimiser la productivité et d’améliorer la satisfaction client.

Pour se faire ce projet va entrainer la création d’une entité CG Antilles incorporant les Centres de Gestion de Martinique et de Guadeloupe avec un redimensionnement des équipes mais pour cela la suppression du CG de la Guyane est programmée au 1ier janvier 2022. Ce qui fait actuellement la singularité de ces 3 CG basés à Fort de France, Jarry & Cayenne c’est leur composition avec des équipes de 4 à 6 conseillers toujours polyvalents puisque leur périmètre relève encore de la gestion des dossiers AUTO & IRD contrairement aux CG métropolitains qui sont spécialisés suite à Pégase. De plus dans les CG DFA il n’y a qu’un seul encadrant en la personne du Responsable du Centre de Gestion qui doit occuper à la fois le rôle de manager, de référent technique, doit gérer la logistique, le pilotage, l’organisation et tient aussi le rôle de conseiller, autre particularité, ils recevaient encore quelques visites par semaine ce qui n’aura plus lieu d’être.

Un ensemble de mobilités s’orchestrant, la mise en place du projet s’en trouve favorisée puisque le manager de Guyane se déplace vers la Guadeloupe, le poste étant actuellement vacant, ainsi qu’un salarié martiniquais travaillant à Cayenne qui souhaite retourner sur son île d’origine.

Néanmoins il demeure 2 salariés dans ce CG de Cayenne qui doivent subir les contraintes de cette réorganisation et non des moindres puisque c’est l’océan qui les sépare de la possibilité de s’orienter vers l’un ou l’autre de ces CG afin d’occuper le même métier.

La Direction souhaitant réserver la primeur de la communication sur ce projet au Comité Social Economique avant d’engager ces discussions auprès de nos collègues concernées par cette situation, salariées qui sont reconnues compétentes par la Direction, cette dernière s’engage à étudier l’ensemble des solutions qui peuvent être proposées, notamment en échangeant avec la DDEV sur les opportunités dans les agences GMF en Guyane comme en métropole si tel était leur choix.
Depuis cette information lors du CSE d’avril nous aurions aimé avoir le retour de la DI comme des RH sur le traitement respectivement réservé à ces 2 collègues…

En conclusion la CFDT accueille favorablement un projet qui tient compte du contexte, préserve les effectifs et l’employabilité, redistribue les rôles d’encadrant en offrant la possibilité aux équipes de devenir manager de proximité en Martinique comme en Guadeloupe tout en renforçant les outils informatiques comme téléphoniques.

Pour autant même si la Direction Indemnisation comme RH a témoigné sa volonté d’entreprendre au mieux les actions pour les deux salariés de Cayenne, notamment grâce à l’accord GPEC, signé par l’ensemble des Organisations Syndicales Représentatives à l’exception d’une, qui apporte de meilleures garanties et un meilleur accompagnement à la mobilité, nous ne pouvons que déplorer la contrainte subie par nos collègues qui aura des répercussions tant sur l’aspect professionnel que personnel et donc la CFDT PREND ACTE de ce projet.

QUESTIONS DIVERSES

On n’est pas à 2 jours près :

Suite à un problème de climatisation à Cap Levallois, nous demandons à faire décaler la reprise sur site, le temps que l’incident soit résolu. Le point va être remonté et nous espérons avoir un retour positif rapide.

RIE de Cap Levallois :

Le Restaurant d’entreprise sera fermé du 4 au 22 Août pour des travaux. Un système de click & collect sera mis en place sur la période.