5ème ROUND : POUVOIR D’ACHAT

DERNIÈRE MANCHE DES NÉGOS • JEU SET ET MATCH CFDT !

LA CFDT REMPORTE LA BATAILLE DE VOTRE POUVOIR D’ACHAT

Notre persévérance et notre capacité à négocier ont porté leur fruit avec de belles victoires !

1000 €* DE RÉINTÉGRATION LE SALAIRE AU 1ER JANVIER 2023

Après avoir accepté le principe de réintégrer « l’ex-intéressement groupe » dans le salaire annuel à hauteur de 900 € puis 950 €, une fois de plus, la CFDT a réalisé un énorme tour de force.

Pour cette dernière manche de négociation,
le compte est bon :

1 0 0 0 € 

RÉINTÉGRÉS AU SALAIRE

Désormais, il est acquis que cette réintégration, au 1er janvier 2023, bénéficie aux salariés présents au 31/12/2022.

*Brut pour un ETP

SÉCURISATION DES ACCORDS D’INTÉRESSEMENT ET DE PARTICIPATION (EX UES)

La CFDT a obtenu la sécurisation de l’enveloppe à hauteur de 20 % de la MS** avec l’élaboration d’une formule progressive en fonction du niveau de résultat atteint.

CERISE SUR LE GÂTEAU

La CFDT a obtenu un « mécanisme de garantie» si le résultat de 20% de la MS** n’est pas réalisé : la Direction vient d’accepter une enveloppe complémentaire de 1% du résultat si deux des trois critères du Plan Stratégique sont atteints.

**masse salariale


CES VICTOIRES SONT BELLES ET DÉJÀ D’AUTRES DÉFIS NOUS ATTENDENT. 

Fièrement, la CFDT continue à défendre chacun et à agir pour tous  !

Un 1er accord Qualité de Vie et Conditions de Travail (QVCT) de haut vol  !

Le premier du genre dans notre groupe, il se veut résolument innovant en complétant des dispositions prévues dans d’autres accords au sein de Covéa. 

Parentalité : mesures spécifiques

L’accord prévoit des mesures pour les salariés ayant un enfant en situation de handicap (limite d’âge 27 ans révolus et bénéficiant d’une allocation spécifique AAH/PCH) : 

Congés pour enfant malade : 2 journées rémunérées enfant malade en cas d’hospitalisation ou de pathologie lourde. 

Absence autorisée pour rentrée scolaire : 1 journée rémunérée jusqu’aux 28 ans de l’enfant sur présentation d’un justificatif.

Ces congés s’ajoutent aux mesures déjà existantes.

Depuis septembre 2021, l’accès au dispositif de PMA (Procréation Médicalement Assistée) est ouvert à toutes les femmes en France. La CFDT a obtenu une journée supplémentaire pour le conjoint ou partenaire de PACS. Nous nous félicitions de cette avancée significative pour le droit des femmes. 

1 journée supplémentaire d’absence autorisée et rémunérée sur présentation d’un justificatif.


FORFAIT MOBILITÉ DURABLE

Encourager les mobilités durables du domicile au lieu de travail 

Ce que prévoit le Code du travail

Prise en charge facultative par l’employeur de tout ou partie des frais de transports personnels entre le domicile et le lieu de travail (frais de carburant, frais engagés pour l’alimentation de véhicules électriques, hybrides rechargeables ou hydrogène) jusqu’à 600 € par an.

Les moyens de transport concernés par le Code du Travail :

Les vélos
électriques ou mécaniques

La voiture
 dans le cadre d’un covoiturage (en tant que conducteur ou passager)

Les engins de déplacement personnels
(motorisés ou non) en location ou en libre-service (comme les scooters et trottinettes électriques « en free-floating »)

Les transports en commun
en dehors des frais d’abonnement

Et tout autre service de mobilité partagée

Les dispositifs de l’Accord QVCT

Moyens de transports alternatifs éligibles : 

Vélo avec ou sans assistance électrique personnel, en location
ou en libre-service
(à l’exclusion de l’abonnement à un service public de location de vélo)

Co-voiturage
conducteur ou passager
(à l’exclusion des collaborateurs vivant ensemble)

Achat de titres de transports en commun (hors abonnement)

Auto partage avec des véhicules à énergie renouvelable

  • Plafond de 500 € par année civile et par collaborateur : y compris les temps partiels sous réserve que le nombre d’heures prévues sur le contrat de travail soit au moins égal ou supérieur à la moitié de la durée légale ou conventionnelle. Dans le cas contraire, proratisation en fonction du nombre d’heures de travail. 
  • Montant forfaitaire de 2 euros par trajet dans la limite d’un A/R/jour (trajet > à 1 km) pour le vélo, le co-voiturage et l’auto-partage.
  • Forfait pour les frais d’entretien et de réparation ainsi que l’achat d’accessoire de sécurité pour le vélo : 100 € par année civile (minimum 30 trajets annuels avec ce mode de déplacement). 
  • Titres de transport (hors abonnement) pris en charge aux frais réels. 
  • Cumul forfait mobilités durables et abonnement aux frais de transport. (Plafond porté à 600 € en cas de cumul du forfait de mobilité durable avec la prise en charge des abonnements de transports publics de personnes ou de services publics de location de vélos).
  • Forfait versé 1 fois/an et au plus tard le dernier trimestre de l’année N+1. 

BAROMÈTRE INTERNE  

Il permettra de mesurer le ressenti des salariés en matière de qualité de vie et de conditions de travail. Il constitue un préalable à la mise en œuvre d’une démarche globale d’amélioration de la QVCT.  Véritable audit sur les principaux sujets et enjeux liés aux ressources humaines, c’est un instrument d’expression des salariés et de mesure du climat social afin de prioriser les actions à mettre en place. 

Anonyme et confidentiel sans possibilité d’identification directe ou indirecte. Il est réalisé par voie électronique, par un prestataire externe garant de la confidentialité. 

2 baromètres a minima durant la validité de l’accord (sur 3 ans) sur les thématiques suivantes  : le fonctionnement de l’entreprise • l’environnement de travail • la gestion des carrières • l’image externe de l’entreprise • la vision de l’entreprise.

Restitution des résultats aux collaborateurs et à une commission de suivi constituée des organisations syndicales signataires, du service Prévention, de la RH, du Médecin du Travail et du réseau d’assistantes sociales. 

Cette commission ne sera pas une simple chambre d’enregistrement. La CFDT exercera pleinement son rôle dans cette instance. Nous serons vigilants sur l’obtention de correctifs en fonction des difficultés remontées. 

Un poste de Référent Qualité de Vie et des Conditions de Travail est créé. Il fera l’interface entre les différentes Directions Métiers et la DRH. 

Les postes de référent ont été confiés à vos élues CFDT : 

Muriel BRUNET 

pour le CSEE Le Mans

Laurence FOUCAULT

pour le CSEE Levallois

Marie JEANVOINE

pour le CSEE Niort

LUTTE CONTRE LES INCIVILITÉS 

Les incivilités externes font partie des violences qui sont prises en compte par ce nouvel accord. Depuis mai 2021, l’outil Service Now permet à tous les collaborateurs de déclarer une incivilité ou violence externe subie en face à face ou par téléphone et d’enclencher les mesures d’accompagnement (soutien psychologique, accompagnement juridique, etc).

En cas de poursuites, le salarié ne sera pas obligé de communiquer ses coordonnées personnelles. Covéa veillera à assurer sa protection en lui permettant de prendre son lieu de travail comme adresse de référence. 

Comment obtenir cette application ? 

Mode d’emploi : Aller sur la Workplace > Onglet Apps > Cliquer sur ajouter «Déclaration Incivilité»

MESURES DE SOLIDARITÉ

La solidarité est une des valeurs socles de notre syndicalisme CFDT. Ces mesures favorisent l’engagement citoyen et l’entraide. 

Retraite progressive

Dans le cadre d’une expérimentation, la CFDT a obtenu la possibilité d’utiliser ses jours de CETR sur une durée maximale de 5 ans au lieu de 3 actuellement en vue d’une cessation progressive de son activité. Les conditions :

Avoir l’âge minimal de départ légal à la retraite (sans pouvoir être inférieur à 60 ans)

Justifier de 150 trimestres

Avoir 1 activité à temps partiel comprise entre 40 et 80 % de durée du travail applicable au collaborateur 

Demande avec préavis de 3 mois

Utilisation des jours CETR sur une durée maximale de 5 ans au lieu de 3 actuellement

Pose de 2 jours de CETR par semaine pour un temps plein

Engagement citoyen à titre expérimental de 2022 à 2024

Chaque salarié peut mobiliser ses jours de CETR pour financer une absence de 3 mois maximum. Avec l’accord de son manager, un mois de congés payés peut être accolé à la fin de cette période. 

Cette mesure est applicable :

dans le cadre d’un congé de solidarité internationale via une association humanitaire,  une organisation internationale dont la France est membre, ou la reprise des collectes de sang à partir de 2023 sur les grands sites Covéa.

dans le cadre d’un congé catastrophes naturelles pour le salarié résidant ou travaillant dans la zone touchée, pour participer aux activités via un organisme d’aide aux victimes 

pour les collaborateurs réservistes qui ont la possibilité de bénéficier de ce dispositif pour des opérations de secours, actions de formations des SPV, missions de la réserve militaire. 

PRéVENTION DE L’ABSENTéISME ET LUTTE CONTRE LES RPS (Risques Psychosociaux)

En sus de ce qui existe déjà chez COVEA, la CFDT a voulu porter des mesures significatives pour préserver la santé des salariés notamment sur les RPS qui se développent de plus en plus avec les réorganisations de travail et qui par ricochet, ont un impact sur la santé et l’absentéisme. 

Le but est de favoriser la prise de conscience et la compréhension des facteurs de risques. Mais aussi, fournir les outils nécessaires permettant de détecter et de prévenir les RPS et de porter une attention toute particulière aux salariés revenant de longue maladie afin que le retour dans l’entreprise se réalise de façon sereine. 

  • Poursuite de la démarche globale de prévention des RPS (incivilités, violences psychologiques, harcèlement moral…).
  • Création d’un guide de bonnes pratiques avec un volet spécifique à destination des managers et mise à disposition de guides thématiques. 
  • Sensibilisation sur le risque psychosocial pour tous et une formation plus spécifique à destination des managers. 
  • Encourager les temps d’échanges permettant des réflexions et analyses autour des situations de travail. 
  • Information sur les procédures d’alerte et communication des coordonnées des acteurs internes/externes (médecin du travail, défenseur des droits, associations externes). 
  • Assistance psychologique unique pour accompagner l’ensemble des salariés.
  • Instruire les dossiers rapidement et/ou prendre des mesures conservatoires.
  • Campagne de vaccination antigrippale à l’automne 2022 par les services de santé de certains grands sites Covéa.

MESURES D’ACCOMPAGNEMENT : LA REPRISE SUITE A UN ARRÊT MALADIE 

Guide pratique à destination des managers pour accueillir dans les meilleures conditions possibles un collaborateur après une longue absence (+ de 90 jours)

Possibilité sur demande d’obtenir un accompagnement adapté en vue du retour dans l’entreprise

Même si la CFDT s’inscrit dans cette démarche qui participe au bien-être du collaborateur, en aucun cas le manager n’est autorisé à demander des informations médicales ou personnelles concernant l’arrêt. Si les salariés sont concernés par ce type de demande, ils sont invités à contacter leurs élus. Notre syndicat ne cautionne aucune dérive en la matière. 

Entretien de réaccueil pour certaines absences 

Objectifs : 
  • Établir un dialogue positif en soutenant le collaborateur et en l’informant des évènements ayant eu lieu pendant son absence ;
  • Identifier les difficultés pouvant être rencontrées afin d’appliquer les actions adaptées ;
  • Rappeler les modes de soutien existant au sein de COVEA (médecin de travail, cellule psychologique…).
Procédure :
  • Pour les absences prévisibles de plus de 3 mois (opération lourde avec arrêt long par exemple) ;
  • Échanges avec le manager pour répondre aux interrogations du salarié et organiser la continuité de son activité ;
  • À l’initiative du salarié, un rendez-vous de liaison peut être demandé pour évoquer l’examen de préreprise, les mesures d’accompagnement, d’aménagement de poste…

En parallèle des mesures prévues à destination de tous, la Direction innove avec la mise en place d’un dispositif expérimental en cas de pathologie lourde : 10 bénéficiaires durant la durée de l’accord pourront suivre un cycle de « Réduction du Stress basé sur la Pleine Conscience » avec validation de la Médecine du travail. 

Tous ces dispositifs d’accompagnement seront automatiquement étendus à toutes les absences supérieures à 3 mois (maternité, congé parental, adoption, congé proche aidant). 

 LE DROIT A LA DÉCONNEXION

Des mises au point marquées noir sur blanc en sus des articles prévus dans l’accord Télétravail :

  • Les réunions de service doivent être organisées autant que possible entre 9h et 18h en évitant les pauses déjeuner et en respectant les horaires de fonctionnement des services tels que définis dans les fiches d’organisation.
  • Il est interdit de se servir des réseaux sociaux en utilisant le numéro personnel pour faire passer des consignes managériales hormis en cas de PCA*.
  • Pas d’obligation de répondre à un mail ou autre sollicitation en dehors des jours et des horaires habituels de travail notamment les congés.
  • Sans attendre votre entretien annuel ou l’entretien de suivi pour les forfaits jour, vous pouvez solliciter votre manager pour évoquer ce droit.
  • Vous retrouverez l’ensemble des préconisations dans un guide de bonnes pratiques relatives au bon usage des outils numériques.

*Plan de Continuité de l’Activité

Forfait mobilités durables

Prévu par l’accord QVCT (Qualité de Vie et Conditions de Travail) initié et négocié par votre équipe CFDT, le forfait mobilités durables est entré en vigueur le 1er juin. 

C’est quoi le forfait mobilités durables ?

L’État permet aux entreprises d’accorder aux salariés une contribution financière afin de favoriser l’utilisation de moyens de transport alternatifs pour venir travailler.

Moyens de transport concernés

Vélo mécanique ou vélo à assistance (personnel, en location ou en libre-service)

Service d’auto partage, exclusivement avec des véhicules électriques, hybrides rechargeables ou à hydrogène

Le covoiturage : que le collaborateur soit conducteur ou passager, à l’exclusion de la ou des personne·s avec laquelle (lesquelles) le collaborateur vit habituellement

Achat de titre de transports en commun (hors abonnement)

Comment en bénéficier ?

3 mois d’ancienneté (90 jours calendaires)

Quel montant ?

Plafond du forfait

500 euros
par année civile

Plafond de 600 euros si vous bénéficiez d’un abonnement de transports en commun

Aide supplémentaire

Forfait de 100 € pour l’entretien ou l’achat d’accessoires de sécurité, pour le vélo mécanique et à assistance électrique, pour le collaborateur effectuant un minimum de 30 trajets annuels domicile / travail avec ce mode de déplacement

Montant par trajet

Pour le vélo mécanique et à assistance électrique, le covoiturage ou les services d’autoportage, forfait de 2 € par trajet (un aller ou un retour dans la limite d’un aller-retour par jour)

Achat de titre de transports en commun (hors abonnement), remboursement au prix d’achat


Déclarer ses trajets
RDV dans LifeBox : déclaration forfait mobilités durables

3ÈME ROUND : RÉINTÉGRATION SALARIALE · 950€ C’EST BIEN, 1000€ C’EST MIEUX !

La CFDT continue le combat pour préserver au maximum votre pouvoir d’achat

Après avoir accepté le principe de réintégrer « l’ex intéressement groupe » dans le salaire annuel à hauteur de 900€*, sous notre pression un second pas vient d’être franchi à 950€* !

*brut pour un ETP (Équivalent Temps Plein)

Le compte n’y est pas encore, la CFDT veut 

1000 €


Nous demandons que cette réintégration bénéficie aux salariés présents dans les effectifs au 31/12/2022.



SÉCURISATION DES ACCORDS D’INTÉRESSEMENT ET DE PARTICIPATION (ex UES)

Nous touchons au but car nous avons obtenu la sécurisation de  l’enveloppe à hauteur de 20% de la MS** avec l’élaboration d’une formule progressive en fonction du niveau de résultat atteint.

**masse salariale

Néanmoins, des points de blocage persistent sur notre contre-proposition de rendre indépendant chacun des 3 critères du Plan Stratégique.

Nous maintenons notre revendication à 3% du résultat au cumulé si les 3 critères du plan stratégique sont atteints.

Grande-enquête

Grande enquête

CRÉEZ VOS PROPOSITIONS

ET DESSINEZ-NOUS VOTRE ENTREPRISE COVÉA IDÉALE !

Vos élus CFDT Covéa vous proposent de faire entendre vos idées et vos suggestions sur tous les sujets soumis à négociation avec la direction : salaires, pouvoir d’achat, conditions de travail, emploi, formations, carrières…
Dans quelques mois auront lieu à nouveau les élections professionnelles. Faites plus que de voter ! Élaborez votre programme et partagez-le avec nous !
Nous nous appuierons sur vos idées et sur vos arguments pour enrichir notre projet 2023-2027 !

Je participe

Lire la suite

Seconde manche des négociations, avantage CFDT !

Disparition de l’intéressement groupe

Notre argumentation et notre anticipation commencent à porter leurs fruits. Dès la fin des NAO, nous vous avions promis de faire le maximum pour compenser la perte de votre pouvoir d’achat.

La Direction nous a entendus et vient de proposer 900 €* de réintégration dans les salaires annuels avec une mise en application au 1er janvier 2023

C’est déjà une avancée, mais nous continuons à revendiquer 1 000 € pour tous.

*brut pour un ETP temps plein présent au 31/12/21

SÉCURISATION DES ACCORDS D’INTÉRESSEMENT ET DE PARTICIPATION (ex UES)

NOUS AVONS OBTENU :

Un déclenchement du versement dès le 1er euro de résultat

Le maintien d’une enveloppe de 20% de la MS** si les objectifs de résultat sont atteints, avec une répartitition prépondérante de l’intéressement (12% intéressement / 8% participation) pour favoriser les plus bas salaires

Maintien de la garantie plancher, alignée sur le PASS, sur l’intéressement pour les plus bas salaires***

**masse salariale       ***salaire inférieur au Plancher Annuel de la Sécurité Sociale (41.136 € pour 2022)

Seconde chance

Cerise sur le gâteau • La Direction propose un mécanisme de garantie si le résultat de 20% de la MS  n’est pas atteint : une enveloppe complémentaire de 1% si les 3 critères du plan stratégique sont atteints. Notre contre-proposition : 3% au cumulé avec une prise en compte indépendante de chaque critère.

PRIMES D’INTÉRESSEMENT ET DE PARTICIPATION (PI/PP)

JACKPOT POUR LES SALARIÉS COVÉA

DES ACCORDS PERFORMANTS
ET DE BONS RÉSULTATS

La CFDT a négocié des accords de haut niveau pour un juste retour des résultats du groupe à destination des salariés. Cette année, c’est un tiers des bénéfices qui vous seront redistribués car nous allons percevoir le solde de l’intéressement UES, la participation et l’intéressement groupe.
Grâce aux résultats de 838 millions d’euros de l’UES, c’est une enveloppe de 204 M€ non chargés* vs 165M€ l’année dernière, soit une augmentation de plus 24%.


ZOOM SUR LE PLANCHER PASS** :
KESAKO ?

Le plancher, c’est une mesure de justice sociale voulue par la CFDT pour protéger les plus bas salaires.
En somme, si votre revenu annuel est inférieur à 41 136 €, l’accord prévoit que votre intéressement sera calculé sur la base de cette somme « plancher » et non sur votre salaire réel.
L’an passé cela concernait environ 12 500 collaborateurs.


zoom sur LES PLACEMENTS/ABONDEMENTS


Petit rappel

Si je touche tout ou partie de ma PI/PP

Je suis soumis à l’impôt sur le revenu
pour les sommes perçues.

Si je place tout ou partie sur mon PEG
ou PERECOL :

Les sommes placées ne sont
pas soumises à l’impôt sur le revenu.

Il est possible également de placer

tout ou partie de votre PI/PP sur votre CET/CETR.

Dans ce cas les sommes seront soumises à l’impôt sur le revenu et aucun abondement n’est possible.



Comment aller chercher l’abondement maximum de 2000€ ?

Si vous placez 2300€
sur votre PEG

Vous percevez 1000€

Si vous placez 1300€
sur votre PERECOL

Vous percevez 1000€

L’an passé,
30M€ d’abondements
ont été versés, ce sont environ
17 800 salariés
qui en ont bénéficié !


Bon à savoir

Comment obtenir 1000€ d’abondements supplémentaires ?

1 jour de CET/CETR
transféré sur votre PERECOL =

100€ d’abondements bruts forfaitaires,
vous pouvez placer jusqu’à 10 jours/an.

Vous serez soumis à cotisations salariales sur la valeur
du montant de la journée transférée de votre CET.

À suivre prochainement

Notre intéressement groupe est menacé de disparition. En effet, l’accord se terminait le 21/12/2021 donc nous allons le percevoir cette année, mais à défaut de nouvel accord, l’année prochaine nous ne l’aurons plus !
Nous demandons donc l’ouverture rapide des négociations pour que les salariés puissent continuer de bénéficier de l’intéressement groupe.
À défaut de nouvel accord, la CFDT réaffirme sa position en demandant à ce que l’intéressement groupe soit intégré de façon uniforme et forfaitaire dans le salaire de base de l’ensemble des collaborateurs à hauteur de 1000€.

couteau suisse GPEC

Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences • Mesures en cas de mobilité

Aujourd’hui, la règle du jeu est claire : répondre à la nécessité de pérenniser l’activité COVEA dans un environnement très concurrentiel et en constante évolution, tout en préservant l’emploi.
Les transformations, réorganisations sont inéluctables pour certains métiers en perte de vitesse comme la distribution, l’Indemnisation et malheureusement ce ne sont pas les seuls…

employé qui tient un haut-parleur et le "i" de "information"

Notre responsabilité, être moteur dans tous les accompagnements de ces transformations. Ne cédez pas à la désinformation, cet accord permet d’avoir une solution pour chacun !


JE SUIS CONCERNÉ PAR UNE RÉORGANISATION OU MON MÉTIER VA DISPARAÎTRE… QUELLES SONT MES OPTIONS ?

Plusieurs dispositifs ont été négociés pour accompagner les salariés confrontés à cette situation et pour s’adapter au maximum de situations possibles. Dans tous les cas, en négociant cet accord, la priorité pour votre équipe CFDT a été de préserver en premier lieu votre emploi au sein de COVÉA.

homme qui s'interroge

SI POUR VOUS LE PLUS IMPORTANT EST DE…


employé au bureau

… CONSERVER VOTRE EMPLOI AU SEIN DE COVÉA

employé qui travaille

… OCCUPER UN EMPLOI QUI VOUS PASSIONNE

famille

… DEMEURER DANS VOTRE RÉGION

homme avec une fusée

… PARTIR VERS D’AUTRES HORIZONS


VOUS POUVEZ…


ÊTRE REPOSITIONNÉ

couple en déménagement

Mobilité géographique au sein du Groupe :

L’accord GPEC prévoit une prise en charge conséquente et un accompagnement pour le salarié et sa famille – Voir la fiche « mobilité géographique ».

employés dans des engrenages

Mobilité fonctionnelle avec un changement de métier :

Au sein de l’entreprise avec ou sans changement de classification – Voir la fiche « mobilité fonctionnelle ».


ÊTRE FORMÉ

homme qui fait une présentation

Formation sur des métiers porteurs :

Plusieurs dispositifs existent pour être formé à de nouveaux métiers, surtout si vous êtes sur des emplois identifiés « sensibles » dans le PPSS * – Voir la fiche « formations professionnelles ».

* PPSS : Plan Prévisionnel Stratégique et Social

homme qui regarde au loin avec longue-vue

POUR LA CFDT, TOUT LE MONDE A SA PLACE CHEZ COVÉA. SI MALGRÉ TOUT VOUS NE TROUVEZ PAS CHAUSSURE A VOTRE PIED, VOUS POUVEZ TOUJOURS ÉLARGIR LES HORIZONS – Voir la fiche « le champ des possibles ».


GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES COVÉA : DÉMÊLONS LE VRAI DU FAUX !

Pourquoi la CFDT a-t-elle signé cet accord ? À cause de cela, la direction peut nous forcer à changer de poste !

FAUX.

Rien n’interdit à une direction de supprimer ou de modifier des postes et des métiers. Et, sans accord, la direction n’a aucune forme d’obligation sauf à proposer un reclassement ou un licenciement. Avec l’accord Gestion Prévisionnelle des emplois et des compétences, nous nous sommes assurés que les emplois de tous soient préservés en priorité. Nous voulons de l’accompagnement et plusieurs options au choix pour les salariés. La CFDT préfère remettre le salarié au cœur du dispositif pour qu’il lui soit proposé des alternatives.

homme qui s'interroge
femme pas contente

Moi, dans mon service, on m’a dit que je devais changer de métier, que je n’avais pas le choix, que je devais être content d’avoir toujours un emploi. De plus, ma situation individuelle n’a pas du tout été prise en compte !

VRAI.

Effectivement, certains salariés ont été confrontés à une situation intolérable, surtout par manque d’empathie et peut-être par une méconnaissance des mesures de l’accord dans cette situation. Nous sommes immédiatement intervenus auprès des Ressources Humaines qui ont su réagir, redonner du sens et mettre en œuvre les mesures négociées (proposition de pré-retraite, formation professionnelle, etc.).

Certains représentants syndicaux nous ont dit que cet accord GPEC, c’est la porte ouverte à des licenciements massifs et une réduction des effectifs très importante au sein du Groupe !

FAUX.

Il ne faut pas confondre accord GPEC et licenciements économiques. Grâce à l’accord GPEC, les mesures de licenciement n’interviennent que si le salarié a refusé toutes les autres options qui lui sont proposées. D’ailleurs, certains décideront peut-être de profiter des mesures incitatives pour partir vers d’autres projets personnels et professionnels. Toutefois, nous avons travaillé et négocié durant des semaines pour que chacun et chacune d’entre vous puissent conserver son emploi au sein du Groupe Covéa.

homme dubitatif

NOS CONSEILS

bulles de texte

Ne restez pas seul avec vos questions ou vos inquiétudes. Contactez vos élus CFDT !

cible

Saisissez-vous des opportunités de formation professionnelle négociées dans cet accord, et ce, dès-à-présent pour maintenir votre employabilité.


CONSULTEZ NOS FICHES PRATIQUES

La CFDT au rendez-vous des grands enjeux Covéa

Ces dernières semaines ont été cruciales pour COVÉA, acquisition de PartnerRe, présentations du Plan Prévisionnel Stratégique et Social, celle de la stratégie 2022-2024 et de la politique sociale. La CFDT assume la première de ses responsabilités : accompagner la construction durable de l’entreprise pour créer des emplois.

Le courage de porter ses ambitions

Covéa a pris la décision de se doter d’un « second réacteur »* en faisant l’acquisition de PartnerRe, acteur majeur de la réassurance**. En réalisant cette opération, le puzzle est complet car nous détenons l’intégralité de l’éventail de l’assurance et nous renforçons considérablement notre modèle. Sous réserves de garanties, la CFDT a émis un avis favorable que nous vous invitons à lire.

Nous appartenons à un grand Groupe, il est dans notre ADN de bannir la politique de l’autruche et donc d’anticiper les évolutions. Fort de cela, nous avons des convictions que nous revendiquons avec ferveur. 

* Levier de croissance.
** Opération par laquelle un assureur fait garantir par un autre assureur (réassureur) tout ou partie des risques qu’il a lui-même couverts.

Vous protéger durablement

Anticiper les évolutions est nécessaire à la préservation et la création des emplois car c’est la première de nos priorités. En étant force de proposition dès que cela est nécessaire dans des secteurs comme à la Direction Indemnisation, notre positionnement sans faille a porté ses fruits avec des recrutements.

Être acteur du changement 

La grève est l’ultime recours et un aveu criant de faiblesse et d’incapacité à trouver des solutions profitables à tous. Notre conviction, avoir une envergure responsable et être consulté lors des évolutions structurantes de Covéa.

suffragettes

8 mars 2022 • Journée internationale des droits des femmes

DES LIBERTÉS LONGUEMENT ET DUREMENT ACQUISES

À l’occasion de la journée des droits des femmes, il est important de revenir sur les moments clés de l’évolution du statut des femmes en France. 

C’est grâce à de nombreuses figures connues et méconnues, telles que les suffragettes, Olympe de Gouges, Simone de Beauvoir, Simone Veil et bien d’autres, que les femmes ont pu obtenir la pleine citoyenneté.

femme manifestante tenant une pancarte

Dans cet article, vous trouverez :


DATES CLÉS DU DROIT DES FEMMES EN FRANCE

femmes du 18ème siècle militantes

1791
LES FEMMES ENFIN CITOYENNES

Olympe de Gouges rédige et publie la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne : « la femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits. 

femme en cage

1804
RECUL DU DROIT DES FEMMES

Le code civil institutionnalise l’infériorité de la femme qui « doit obéissance à son mari ». Rien n’est jamais acquis.

1850-1924 : L’ACCÈS À L’ÉDUCATION


1850

La loi Falloux incite à ouvrir des écoles pour les filles.

1880

Les filles ont le droit d’aller au collège et au lycée.

1881-82

L’enseignement devient obligatoire avec la loi Jules Ferry.

1924

Les filles ont le droit de passer leur baccalauréat. 

femme qui vote

1944
DROIT DE VOTE POUR LES FEMMES

Il aura fallu 1 siècle après le suffrage universel masculin, pour que les femmes obtiennent le droit de vote

femme qui tient de l'argent

1965-66
L’AUTONOMIE FINANCIÈRE !

Le mari n’est plus le « chef de famille ». Les femmes ont le droit de posséder un compte bancaire et d’avoir un travail indépendant sans l’autorisation du mari.

femme qui protège une autre personne d'un poing

1970
PÈRE ET MÈRE A PART ÉGALE !

La puissance paternelle a été supprimée et remplacée par l’autorité parentale. Autrefois, les hommes détenaient l’autorité sur les enfants et la femme n’avait pas son mot à dire.

femme enceinte triste

17 JANVIER 1975
LES FEMMES DISPOSENT DE LEUR CORPS

Loi relative à l’interruption volontaire de la grossesse, dite loi Veil.

femme et homme à égalité

1983
ENFIN L’ÉGALITE PROFESSIONNELLE

La loi établit l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. 

femme en sous-vêtements dans un lit, en pleurs

1990
CONDAMNATION DES VIOLS ENTRE ÉPOUX

La Cour de cassation reconnaît pour la première fois le viol entre époux dans le cadre du mariage. 

femme parlant depuis une estrade

2000
ÉVOLUTION DES INSTITUTIONS POLITIQUES FRANÇAISES

Loi favorisant l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives.

femme et homme tenant un porte-monnaie

2006
L’ÉGALITE SALARIALE

La Cour de cassation reconnaît pour la première fois le viol entre époux dans le cadre du mariage. 

femme et homme sur une balance

2014
COMBATTRE LES INÉGALITES HOMMES / FEMMES DANS LES SPHERES PRIVÉE, PROFESSIONNELLE ET PUBLIQUE

Loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

femme et homme tenant un certificat

2021
LA CFDT COVEA OBTIENT DE NOUVEAUX DROITS POUR LES FEMMES

Cliquez ici pour en savoir plus ! 

femme devant un calendrier

2022
PROLONGEMENT DU DÉLAI LÉGAL DE L’IVG

Loi pour allonger la durée légale de l’interruption volontaire de grossesse de 12 à 14 semaines.


PORTRAIT DE HUBERTINE AUCLERT (1848-1914)

LE PARCOURS D’UNE SUFFRAGETTE*


photo d'hubertine auclert

Naissance d’Hubertine Auclert le 10 avril 1848. Elle vient d’une famille aisée et ses parents sont des modèles de résistance à l’ordre établi. 

Elle suit sa scolarité dans une pension religieuse. 

À sa majorité, alors que ses parents sont tous les deux décédés, elle décide de quitter le couvent. Elle peut désormais toucher l’héritage de son père et devenir indépendante financièrement, ce qui est très rare pour une femme à cette époque. 

*Femme qui milite pour le droit des femmes


LE COMBAT D’UNE MILITANTE FÉMINISTE


1870

Elle s’engage pendant la guerre auprès des victimes de la variole. Son but étant d’aider les plus faibles.

1872

Elle est repérée par Victor Hugo et intègre le journal 
« l’Avenir des femmes ».

1876

Elle fonde la société le « Droit des femmes » premier groupe suffragiste français qui deviendra en 1883
« Le suffrage des femmes ».

1880

Elle se présente sur les listes électorales mais obtient un refus de la part du gouvernement. 

À la suite de cet événement, Hubertine décide de faire grève de l’impôt, les femmes n’étant pas représentées, elles ne devraient pas être imposables. Elle dit : « Je n’ai pas de droits, donc je n’ai pas de charges, je ne vote pas, je ne paye pas ». 

1881

Elle lance son propre journal « La citoyenne » qui va plaider pour la libération féminine.

1901

Elle fait fabriquer un timbre féministe représentant un homme et une femme mettant conjointement leurs bulletins dans l’urne électorale. Le succès est tel qu’il est reproduit en cartes postales.

1908

Les françaises mariées obtiennent le contrôle de leurs propres salaires. Mais ce n’est pas suffisant pour Hubertine qui désire obtenir l’égalité complète. 

Grâce à ses nombreuses actions et pétitions, les vendeuses et les ouvrières obtiennent le droit de s’asseoir dans les grands magasins et les ateliers. Une vraie révolution pour l’époque.

cercueil

Elle décède le 8 avril 1914. Malheureusement elle n’aura pas l’occasion de voir son combat abouti.
Il faudra attendre 30 ans après sa mort pour que les femmes obtiennent enfin le droit de vote.


femme militante qui manifeste pour le droit de vote des femmes

Elle est la première suffragette française.



livre avec symbole femme au-dessus

Elle milite pour la féminisation de la langue
française.
« La féminisation de la langue est urgente car
puisque pour exprimer la qualité que quelques
droits conquis donnent à la femme, il n’y a pas de
mot »