NÉGOCIATION ACCORD D’INTÉRESSEMENT ET DE PARTICIPATION 2020-2021-2022 – PROMESSE TENUE !

Les négociations relatives au mode de calcul, d’attribution et de déclenchement du versement de la participation et de l’intéressement sont terminées. Malgré un contexte d’incertitude économique du fait de la crise sanitaire du Covid-19, nous sommes parvenus à négocier un accord de haut niveau.

ACCORD D’INTÉRESSEMENT : DES AVANCÉES SIGNIFICATIVES

La redistribution démarre dès le 1er euro de résultats pour l’entreprise.

Les points positifs

Neutralisation des arrêts maladie pendant la période Covid pour l’attribution de l’intéressement

L’abandon des critères  tels que ratio combiné, frais généraux…

Revalorisation annuelle du PASS* très favorable aux plus petits salaires

Redistribution du reliquat**des plus gros salaires


* PASS : montant du plafond annuel de la Sécurité sociale 2020
** Le montant de l’intéressement est plafonné à 30 852 € pour les plus gros salaires. La Loi Pacte prévoit que la partie au-delà du plafond est reversée dans le pot commun pour être redistribuée.


PARTICIPATION :  UN ACCORD IDENTIQUE À CELUI DES 3 DERNIÈRES ANNÉES

Le contenu de l’accord ne bouge pas. Les conditions de distribution restent inchangées. 

En 2017, 2018 et 2019, l’accord de participation a permis une distribution moyenne de 3 200 € par salarié.

Durant l’automne, l’avance sur l’intéressement 2020 sera calculée sur le prorata du PASS (41 136 € en 2020) pour les salariés dont la rémunération est inférieure au PASS.


LE VERSEMENT DE L’INTÉRESSEMENT ET LA PARTICIPATION : UNE VARIABLE À DEUX INCONNUES

A

C’est l’accord que nous négocions pour vous, tous les 3 ans. Un bon accord permet aux salariés de bénéficier des « bons résultats » de l’entreprise. Ce qui est le cas depuis plusieurs années.

R

C’est l’accord que nous négocions pour vous, tous les 3 ans. Un bon accord permet aux salariés de bénéficier des « bons résultats » de l’entreprise. Ce qui est le cas depuis plusieurs années.

I+P

C’est la conjonction d’un bon accord et des bons résultatsde l’entreprise.


LA CRISE SANITAIRE DU COVID-19 ET SES CONSÉQUENCES, NOTRE POINT D’INQUIÉTUDE

L’accord négocié est particulièrement bon, puisqu’au 1er euro de résultat, l’intéressement se déclenche. Néanmoins, pour bon nombre d’entreprises y compris la notre, les résultats financiers et commerciaux font planer une incertitude pour 2020. 

Si les résultats devaient s’avérer mauvais, nous irions rediscuter avec la direction pour demander un supplément d’intéressement. Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons plus de visibilité sur les résultats de l’entreprise pour 2020.


LA PRIME D’INTÉRESSEMENT GROUPE COVÉA SGAM RECONDUITE !

Fidèle à ses engagements de campagne, la CFDT a négocié et signé pour vous la reconduction pour 3 ans de la prime de 1000 euros SGAM Covéa ! Une excellente nouvelle pour ce début de mandature et nous comptons continuer sur cette lancée pour défendre votre pouvoir d’achat.

Les montants moyens sur les trois dernières années

Année201620172018
Enveloppe22 802 289.00€22 901 490.00€24 429 941.00€
Prime moyenne1 020€1 026€1 086€

Pour mémoire, nous rappelons que la répartition de l’enveloppe s’effectue de façon égalitaire entre tous les salariés.

Un seuil de déclenchement plus bas que celui qu’espérait la direction

Le seuil de déclenchement est fixé à 350 Millions de résultats alors que, dans son projet d’origine, la direction proposait de démarrer à 600 Millions. Par ailleurs, La direction a voulu imposer que ce seuil soit revu chaque année uniquement à la hausse, Mais votre équipe CFDT COVÉA a obtenu que celui-ci puisse évoluer aussi à la baisse.

Nous vous l’avions promis, La CFDT protège vos acquis !

NÉGOCIATION OBLIGATOIRE ANNUELLE NAO SALAIRES COVÉA 2019 : LES JEUX SONT FAITS !

RENDEZ-VOUS RATÉ AVEC LE POUVOIR D’ACHAT POUR TOUS !

La Cfdt a fait des propositions étayées tout au long de cette négociation, afin de préserver le pouvoir d’achat de tous et en utilisant différents leviers, en plus des augmentations générales et individuelles : prime Macron, plancher de la prime d’intéressement, revalorisation du SMA, etc.,

Sous la pression de la Cfdt, la Direction est revenue à la table de négociations et a fait évoluer sa proposition initiale.

VOICI LE RÉSULTAT FINAL DONT ON NE PEUT SE SATISFAIRE

Le résultat n’est donc pas à la hauteur malgré les efforts de la Direction. En effet, aucune revalorisation n’a été accordée et l’individualisation généralisée pour les cadres sans différencier les classes n’est pas acceptable !
En faisant la sourde oreille sur des revenus périphériques comme la prime Macron ou le plancher de l’intéressement, la Direction a de fait annihilé les effets positifs que cela
aurait pu avoir sur le pouvoir d’achat d’un très grand nombre de salariés.

LA CFDT NE SERA PAS SIGNATAIRE DE LA NAO SALAIRES 2019 ET CONTINUERA À METTRE LA PRESSION À LA DIRECTION SUR CES POINTS !