Auteur/autrice : webm@ster

Seconde manche des négociations, avantage CFDT !

Disparition de l’intéressement groupe

Notre argumentation et notre anticipation commencent à porter leurs fruits. Dès la fin des NAO, nous vous avions promis de faire le maximum pour compenser la perte de votre pouvoir d’achat.

La Direction nous a entendus et vient de proposer 900 €* de réintégration dans les salaires annuels avec une mise en application au 1er janvier 2023

C’est déjà une avancée, mais nous continuons à revendiquer 1 000 € pour tous.

*brut pour un ETP temps plein présent au 31/12/21

SÉCURISATION DES ACCORDS D’INTÉRESSEMENT ET DE PARTICIPATION (ex UES)

NOUS AVONS OBTENU :

Un déclenchement du versement dès le 1er euro de résultat

Le maintien d’une enveloppe de 20% de la MS** si les objectifs de résultat sont atteints, avec une répartitition prépondérante de l’intéressement (12% intéressement / 8% participation) pour favoriser les plus bas salaires

Maintien de la garantie plancher, alignée sur le PASS, sur l’intéressement pour les plus bas salaires***

**masse salariale       ***salaire inférieur au Plancher Annuel de la Sécurité Sociale (41.136 € pour 2022)

Seconde chance

Cerise sur le gâteau • La Direction propose un mécanisme de garantie si le résultat de 20% de la MS  n’est pas atteint : une enveloppe complémentaire de 1% si les 3 critères du plan stratégique sont atteints. Notre contre-proposition : 3% au cumulé avec une prise en compte indépendante de chaque critère.

2022 : LA CFDT AU CHEVET DE VOTRE POUVOIR D’ACHAT

Inflation galopante, hausse des prix du carburant, crise de l’énergie, le portefeuille des français souffre.

Malgré le contexte difficile, la douleur est plus supportable pour les salariés Covéa avec notamment des
accords performants d’intéressements et de participation négociés par la CFDT.


Pour autant, nous avons des défis à relever pour préserver notre pouvoir d’achat :

Reconduire a minima
LES DISPOSITIFS
D’INTÉRESSEMENT ET DE
PARTICIPATION

Proposer une alternative
à la DISPARITION DE
L’INTÉRESSEMENT GROUPE
avec une demande forte : LE
RÉINTÉGRER AU SALAIRE

Poursuivre nos revendications
SUR LE 3ÈME JOUR DE
TÉLÉTRAVAIL

NE RIEN LÂCHER SUR LE 3ÈME JOUR DE TÉLÉTRAVAIL

Au vu de la flambée des prix du pétrole, nous demandons à la Direction :

UN 3ÈME JOUR
DE TÉLÉTRAVAIL

Dans un souci d’équité,
UN CHÈQUE CARBURANT DE 100€ POUR
LES SALARIÉS DES RÉSEAUX

Nous maintenons la pression sur ces revendications de bon sens en dépit des refus de la Direction.

DISPARITION DE L’INTÉRESSEMENT GROUPE : RÉINTÉGRER LES 1000€* DANS VOTRE SALAIRE

Nous vous l’avions annoncé, notre intéressement Groupe (environ 1000€) a disparu le 31/12/2021. Il n’est pas reconduit, c’est un nouveau coup dur en ces temps déjà difficiles pour notre pouvoir d’achat.


Depuis le fiasco de la dernière NAO Salaires, vos élus ont affiché la couleur : transformer les 1000€ de prime en 1000 € de salaire de façon uniforme et forfaitaire.


UNE MESURE 100% GAGNANTE :

UNE MESURE ALÉATOIRE QUI DEVIENT PÉRENNE

J’AUGMENTE MON POUVOIR D’ACHAT

J’AUGMENTERAI MES FUTURES
PENSIONS DE RETRAITE

La masse salariale évoluant à la hausse avec pour conséquences indirectes  les majorations de :

L’ENVELOPPE D’INTÉRESSEMENT
ET DE PARTICIPATION UES

LA DOTATION AUX ASC
(ACTIVITÉS SOCIALES ET CULTURELLES)

*brut

INTÉRESSEMENT/PARTICIPATION UES : A MINIMA, RECONDUIRE NOS DISPOSITIFS PERFORMANTS

Aujourd’hui, nos accords garantissent d’avoir 20%
de la masse salariale à redistribuer. Cela nous a
permis de toucher le maximum cette année.


Les négociations reprennent très prochainement
et notre ambition est la reconduction a minima
de nos dispositifs performants, voire de les
sécuriser davantage
pour qu’ils produisent les
mêmes résultats dans un contexte économique et
géopolitique compliqué.

VOUS POUVEZ COMPTER SUR LA CFDT COVEA POUR DéFENDRE VOTRE POUVOIR D’ACHAT

employé portant une grande pièce d'or

3000 € d’abondements annuels, autant essayer d’en profiter !

La CFDT Covéa a négocié et signé les accords* qui permettent de bénéficier d’abondements avantageux en plaçant sa PI/PP sur le PEG ou le PERECOL, et en transférant des jours issus du CET/CETR vers le PERECOL.  

*Accord collectif relatif au plan d’Épargne groupe Covéa et Accord collectif de Groupe en faveur de la préparation et de l’amélioration de la retraite au sein du Groupe Covéa). 

Nous trouvons aussi intéressant de partager l’analyse d’un de nos élus, compte tenu de la possibilité actuelle de placer notre PI/PP. 

éric lemasson

L’analyse d’Éric Lemasson, Conseiller Financier, élu CFDT au CSEE Levallois et au CSEC, sur la situation financière actuelle.


CRISE SANITAIRE ET CRISE GÉOPOLITIQUE : QUELS IMPACTS CONCRETS SUR L’ÉCONOMIE ET SUR LES PRODUITS DE PLACEMENT ?

Après une crise financière historique, une pandémie mondiale (toujours en cours), voilà que s’est ajouté le conflit en Ukraine, aux portes de l’Europe ! Cet enchainement d’évènements entraine une hausse du gaz et des carburants ainsi que des matières premières (blé, tournesol…) qui a pour conséquences :  

Une hausse de l’inflation pesant sur le pouvoir d’achat des Français ainsi que sur les coûts de production. Sur un an, l’inflation en France se situait à 3,6 % fin février 2022 et pourrait monter à 4,5 % au 2nd trimestre à cause du conflit Russie/Ukraine (selon l’INSEE).

Une baisse de la croissance française provoquant plusieurs baisses (pouvoir d’achat et de la consommation, investissements de la part des entreprises, activité touristique, exportations…). 

Pour autant, l’INSEE n’envisage pas une hausse importante des pertes d’emploi et prévoit une croissance de l’ordre de 2,5 % à 3 % (plutôt qu’autour de 3,5 % à 4 % comme initialement prévu). 

La pandémie avait entrainé une baisse de la croissance de l’ordre de 8,1 % et la crise financière de 2,5 %. Nous serions donc plus proche des conséquences du 1er choc pétrolier de 1975 (- 1 %). 

De ce fait, le coût de la dette publique française ne va pas augmenter sérieusement dans l’immédiat, ce qui permettra à la France de maintenir une certaine marge de manœuvre en cas d’aggravation de la situation. La France semble s’en sortir sans trop de dégâts pour le moment.  

Quant à l’Europe, elle a choisi de maitriser la hausse des prix au détriment de l’activité donc de maitriser l’inflation. 

En fait, tout dépendra de la durée du conflit. De plus, si la Russie ne fournit plus de gaz et de pétrole ou si l’Europe décide de s’en passer, les effets seront bien différents et plus impactants. 


DANS UN CONTEXTE INCERTAIN : QUELS PLACEMENTS PRIVILÉGIER ?

À ce jour, on s’aperçoit que les placements les plus performants sur le long terme (au moins 5 ans) sont les supports composés principalement d’actions (exception faite du support Avenir Mixte Solidaire). Les supports pas ou peu risqués sont tous négatifs, même sur le long terme. 

Le support Covéa Salariés Flexible ISR est trop récent (avril 2021) pour analyser ces performances. 

Pour déterminer sur quels supports placer les fonds de la PI/PP, tout dépendra de la durée de placement envisagée et de l’appétence au risque.  

En règle générale, si l’on n’a pas besoin des fonds dans les 5 ans (long terme), il faut privilégier les supports actions (plus performants). Et en fonction de l’appétence au risque, choisir le support par rapport à son niveau de risque : par exemple, à ce jour, « Covéa Salariés Offensif » (risque élevé), « Avenir Mixte Solidaire », « Covéa Salariés Equilibre » (risque certain).

Par contre, si l’on pense avoir besoin des fonds plus rapidement, privilégier les supports moins risqués comme « Natixis ES Monétaire », « Covea Salariés Prudence » (court terme) ou « Covea Salariés Equilibre » voire aussi, à ce jour, le support “Avenir Mixte Solidaire” (moyen terme) 

Enfin, ne pas oublier qu’il est possible de panacher les placements en investissant sur différents supports (X % sur tel support, X % sur tel autre, etc), ce qui permet, éventuellement, de diminuer les risques de pertes. 

Rappel : les performances passées n’augurent en rien les performances futures ! 


L’ABONDEMENT DE COVÉA SUR VOTRE PEG

1 000 € brut d’abondement pour 2300 € versés sur le PEG.

TRANCHES VERSEMENTS
PEG
ABONDEMENT EN %
VERSEMENT PEG
0 à 600 €100 %
601 à 1 200 €30 %
Supérieur à 1 200 €20 %
Plafond 1 000 €

EXEMPLES


SI VERSEMENT DE 2 300 €SI VERSEMENT DE 1 000 €
Abondement de 1 000 € brutAbondement de 720 € brut

L’ABONDEMENT DE COVÉA SUR LE PERECOL

1 000 € brut d’abondement pour 1300 € versés sur le PERECOL.

TRANCHES VERSEMENTS
PERECOL
ABONDEMENT EN %
VERSEMENT PERECOL
0 à 800 €100 %
Supérieur à 800 €40 %
Plafond 1 000 €

EXEMPLES


SI VERSEMENT DE 1 300 €SI VERSEMENT DE 1 000 €
Abondement de 1 000 € brutAbondement de 800 € brut

L’ABONDEMENT DE COVÉA POUR LE TRANSFERT DE JOURS DE CET OU CETR SUR LE PERECOL

Il existe un 3ème abondement, moins connu que les précédents, et qui est indépendant de la PI/PP. 
Cet abondement permet d’obtenir jusqu’à 1000 € par année en plaçant 10 jours maximum de CET ou CETR dans le PERECOL. Chaque jour placé génère un abondement de 100 € (limite de 10 jours par année civile). 

Ce placement peut intervenir à tout moment dans l’année, en faisant la demande dans LIFEBOX → « Demande de placement de CET ou CETR sur PERE Collectif ». Ces jours sont soumis à certaines charges sociales. 


RESTONS EN CONTACT !

Compte rendu du CSEE d’Avril

Déclaration CFDT au CSEE des 13 et 14 Avril à l’attention de toutes les directions

« Le point a été traité lors de la dernière sous-commission règlementation mais n’a été jugé comme recevable, qu’à ne cela tienne on va l’aborder autrement.

Ce point avait pour objet la problématique des annulations de voyage suite à refus tardifs de congés par l’encadrement et occasionnant surtout des frais d’annulation puisque renseigné dans un outil autre que Lifebox et qui ne peut donc pas émettre de justificatifs recevables par le prestataire.

Il existe un outil défini par l’employeur comme incontournable à la déclaration des présences et chaque salarié doit s’y référer. Par conséquent c’est valable pour tous les aspects y compris la demande de congés. La CFDT & ceux qui le souhaiteront, demandent que cesse instamment la pratique des supports Excel ou autres afin de pré positionner les souhaits des salariés. L’outil existe et demeure l’unique moyen de recenser et vérifier ceux-ci ainsi que les refus éventuels et leurs motifs. Puisque Lifebox est jugée comme opérationnelle et de bonne facture par le Groupe nulle raison donc de s’y soustraire ou de le substituer surtout lorsque cela est au détriment de nos collègues. L’ensemble des élus exige donc que chaque Direction s’engage en ce sens, en instance et dès à présent ! »

Pour l’ensemble des élus de la CFDT Levallois


Activités du CSEE

Le bon de rentrée scolaire

sera dorénavant géré par Weedogift. Compte tenu du contexte social actuel, le montant attribué reste de 100 € par enfant bénéficiaire.

Offres Promos voyages 2022 :

Week-end Black Friday à New-York, Week-end à Rome (septembre/octobre), Week-end à Vienne pour le marché de Noël, Week-end ou séjour à Marrakech (septembre/octobre), Séjour en Thaïlande en Décembre, escapade à Dubaï. Ces offres seront lancées à partir du mois de Mai

Propositions de voyages 2023 :

  • Petits séjours (7 nuits / 8 Jours) : Crète, Canaries, Maroc (Agadir),
  • Grands séjours (7 nuits/ 9 Jours) : Zanzibar, République Dominicaine,
  • Destination de rêve (7 nuits/9jours) : les Seychelles
  • Petits circuits (7 nuits/ 8 ou 9 Jours) : Les Pouilles, Oman
  • Grands circuits (9 ou 10 nuits/ 11 ou 12 jours) : Cuba, Cambodge/Laos,
  • Séjour Découverte (4 nuits/6 jours) : Singapour

Renouvellement de la plateforme Skilleos votée à l’unanimité. 

3743 cours en ligne ont été terminés, par 945 utilisateurs actifs. Une majorité des salariés est satisfaite de ces cours. Les élus sont interrogatifs car 40 % des cours sont utilisés pour de la formation professionnelle.

Précisions sur les modalités de remboursement sur facture de 150 € voté lors du CSE de Mars :


Les salariés de métropole n’ayant pas bénéficié de voyages ou de locations sur l’année (hors patrimoine), pourront prétendre à un remboursement « vacances » sur facture à hauteur de 150€/an concernant les frais d’hébergement, les frais de transport en commun (exception faite donc des voitures, trottinettes & Co…), en justifiant d’une facture acquittée au nom du salarié sur l’année en cours (qu’importe le nombre de bénéficiaires).

ATTENTION si les ANCV sont utilisés alors seul le reste à charge sera déduit des 150€ :

Le site du CSE sera mis à jour prochainement.

Quand 1 enfant a ses deux parents travaillant dans le périmètre du CSE Levallois, chacun des parents (qui contribue à la masse salariale sur laquelle est calculée le budget des ASC), se verra attribuer la dotation de Noël et de rentrée scolaire pour l’enfant.

Le CSE a la possibilité de faire un don (dans le cadre d’une limite légale) à une association humanitaire. Le choix est fait de faire un don de 4 000 euros à la Croix Rouge Française, en aide au peuple Ukrainien.


Questions RH

Postes en cours de recrutement au sein de la Direction du Développement (DDEV), et de la Direction Indemnisation (DI)

DDEV

188 recrutements en cours dont 37 postes de Conseillers en CDI, 95 postes de Conseillers en CDD (dont 78 en Centres de Contact Clients (CCC)), 31 alternants vont être recrutés, 13 managers proximité et 1 manager RCT

DI

80 recrutements sont en cours en Service Clients Indemnisation, dont 21 Gestionnaires en CDI, 14 en CDD, et 19 en alternance. 2 Managers sont en recrutement.


Désignation d’un référent QVCT

L’accord relatif à la Qualité de Vie et des Conditions de travail au sein de l’UES Covéa, signé en Février 2022, prévoit la désignation d’un Référent QVCT, membre de la CSSCTE.

Le référent QVCT assure l’interface entre les différentes Directions Métiers et la DRH, intervient sur l’ensemble du périmètre d’application de l’accord et accompagne son déploiement et le valorise auprès des salariés. Il accompagne la mise en œuvre de la démarche de qualité de vie et des conditions de travail, ainsi que l’évaluation des améliorations proposées.

Laurence Foucault, élue CFDT et Secrétaire de la CSSCTE est désignée Référente QVCT par les membres titulaires du CSE.

Laurence Foucault, élue CFDT au CSEE Levallois. Secrétaire de la CSSCTE

«En tant que Référente QVCT, je souhaite agir auprès de la Direction pour obtenir, mettre en place et suivre des actions concrètes et positives qui amélioreront les conditions de travail et contribueront à un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle. »


Nombre de salariés sur le périmètre Levallois (nouveaux embauchés, changement de métier….) qui n’ont pas de positionnement ACAA à ce jour (période d’observation ou «indéterminé») ? Pour quelles raisons ce positionnement n’est-il pas fait ? Comment ces situations sont-elles régularisées sans que les salariés ne soient pénalisés ?

Un certain nombre de collègues n’ont pas été positionnés suite à leur changement de métier ou suite à une nouvelle embauche. 667 salariés sans positionnement ACAA au 31/03 dont 530 en période d’observation, 137 « autres » : il y aura une opération balayage pendant  les primes/proms.

La Direction nous répond que les salariés peuvent solliciter leur manager. Encore faut-il que les managers soient au courant… Un rappel sera fait au moment de la campagne augmentation


Direction Performance Omnicale et Transformation (DPOT) Intervention de  Grant Davtian

Bilan généralisation de la Dématérialisation en agences :

Le bilan de la dérivation postale est plutôt positif. Il n’y a plus de manipulation de papiers à faire. Les anomalies sont remontées à la Direction Flux et Logistique (DFL) qui les signale à la Poste (45 incidents sont déclarés à fin mars).

Un suivi est mis en place pour les chèques.

Le ramassage du courrier est plutôt positif. Les machines à affranchir ne sont plus utilisées en agences. La DFL a mis en place un planning de récupération de ces machines.

Il y aura envoi des recommandés en central à partir du 2nd semestre 2022. S’il y a urgence, l’agence peut faire l’envoi par elle-même car l’engagement avec la poste est à J+2.

Pour les DROM il faut trouver des solutions adaptées

Concernant les casques,

tous les salariés en relation client en sont dotés. Les casques sans fil doivent être rechargés et sont réservés aux CG puisque les gestionnaires sont amenés à se déplacer pour chercher des dossiers.


Direction du Développement (DDEV) – Intervention de Thierry Charpentier

Point sur la messagerie sécurisée : depuis début 2022 il y a une baisse de 12%. Le délai de traitement moyen est de 1,3 jours.
Le taux de traitement n’est pas suivi par la Direction. Thierry Charpentier rappelle qu’il n’y a pas de temps dédié au traitement de la messagerie sécurisée (baisse du flux physique). La Direction laisse la priorité au flux physique et la messagerie sécurisée se traite au fil de la journée. Cependant des plages peuvent être programmées pour le traitement. Pour rappel ces plages ne sont pas bloquantes pour la prise de RDV.

En 2021, 19 Conseillers issus des CCC ont eu des missions en agences. Ces missions étaient de 3 mois minimum, sans période d’essai. Thierry Charpentier rappelle que pour lui, de telles missions ne doivent pas perdurer au-delà de 24 mois. Il trouve aussi que ces missions doivent être valorisées d’avantage, notamment pour des agences qui ne seraient pas en proximité des CCC.

A l’inverse, il n’y a pas eu de de missions en 2021 et 2022 pour des salariés d’agences vers les CCC. Cependant, 3 Conseillers ont quitté leurs agences pour venir travailler en CCC.

Il n’est pas prévu que les Conseillers aient accès à l’Outil de satisfaction à chaud. La décision a été prise à la mise en place de ne pas habiliter les conseillers pour leur éviter de l’accès aux verbatim émis par les sociétaires les concernant.


Direction Indemnisation – Intervention d’Emmanuelle Archer

La direction est interrogée sur les recours subis et émis, inférieurs et supérieurs à 300 euros.

Les appels passés depuis une agence en DST sont prioritaires, mais pas en SST. Par contre les appels SST via les CCC sont prioritaires (l’architecture téléphonique est différente)

Accès au temps partiel : La possibilité du temps partiel choisi a été supprimée mais est à nouveau à l’étude, avec la possibilité d’une nouvelle campagne en CG Auto dans un 1er temps,  et pour 2023.

Le « Parcours Perfectionnement posture client » au téléphone vise à une amélioration des entretiens téléphoniques notamment en cas de non prise en charge du sinistre (dans la satisfaction client à chaud, la note est dégradée sur cet item). C’est l’entreprise COCEDAL (institut études marketing)  qui travaille déjà avec COVEA qui s’en charge. Des écoutes pédagogiques sont mises en place avec le manager 30 jours avant l’autotest possible pour le salarié. Le suivi se fait par des e-learning. Des formations sont prévues en présentiel sur la «non prise en charge ». Ces formations prévoiront d’annoncer le « non » et de lever les freins. Il ne s’agit pas de révisions techniques mais d’une aide pour les gestionnaires  dans ce type d’entretien qui est difficile.


DECLARATION CFDT au CSEE des 13 & 14 avril 2022 Relative au projet de déménagement du Centre de Gestion de Douai

Le site de Douai est le premier Centre de Gestion de la GMF, de par l’accroissement des effectifs, ces locaux ne correspondent plus depuis plusieurs années à la configuration des équipes réparties sur 3 niveaux dans un état de vétusté trop avancé (les niveaux et non les équipes) et sans salle de réunion, le projet de déménagement fixé au dernier trimestre 2022 était donc plus que souhaitable et vivement attendu.

Enfin attendu, tout est relatif puisque celui-ci se destinait dans les premiers temps à se localiser dans l’agglomération lilloise ce qui n’aurait pas été sans contraintes majeures pour nos collègues, tant sur l’organisation de leurs vies privées que professionnelles.

En conséquence la décision de privilégier un site neuf, situé à moins de 2 km de l’actuel, proche à la fois du centre-ville et de la gare, gare qui sera directement reliée en 2024 par une passerelle au futur Centre de Gestion, desservi dès à présent par un réseau de bus, est une bonne décision qui est à saluer, aussi tardive soit elle.

Attention tout de même, une bonne décision n’en cache pas forcément une autre. Si les plans présentent un espace spacieux et lumineux exclusivement destiné au CG de Douai avec un parking public qui deviendra privatif,  d’ailleurs pour quand et pour combien de places ? Il n’en demeure pas moins qu’il n’est pas prévu d’y installer des bornes électriques, pas plus qu’un local à vélo alors que le bâtiment respectera bien heureusement les dernières normes environnementales, dommage.


Autres points perfectibles, l’absence d’armoires pour les dossiers physiques ou plus exactement leur emplacement exclusif du côté des Gestionnaires de la Relation Client, donc pas du tout acté d’en implanter du côté des Gestionnaires de Dossiers Sinistres qui, comme l’appellation du métier l’indique, gère des dossiers sinistres… Nous invitons donc nos collègues à activer leur podomètre sur ce site de 1200m² et surtout la CFDT invite la Direction Indemnisation à murir sa réflexion sur le temps, si sacré pour la DI, qui sera consacré et donc perdu par nos collègues à se déplacer pour classer ou chercher des dossiers dans des armoires trop loin situées.

Puisque cet aspect revêt aussi une dimension Qualité de Vie et Conditions de Travail, la CFDT en profite aussi pour attirer l’attention de la Direction sur la réflexion, disons la décision non encore statuée, de pallier les problématiques de bruits sur les sites relevant du pilote NET. Des aménagements phoniques complémentaires seraient donc les bienvenus. Dans le même esprit et pour reposer l’enveloppe qui l’abrite, il serait tout aussi judicieux d’équiper les fauteuils de têtières.

Tout cela bien évidemment est à mener pour l’ensemble des sites concernés par le pilote NET et, soyons fous, pour les autres également.


Un point, non encore évoqué, participerait à la QVCT de nos collègues. Il concerne le test issu du même accord visant à permettre la récupération du matériel « pouvant se destiner au Télétravail ». Si la CFDT l’a réclamé en instance, comme en commission de suivi de l’accord Télétravail directement auprès des intéressés, nous réitérons à travers cette déclaration d’ajouter le site de Douai comme celui de Cergy à cette liste bien trop réduite,  afin d’offrir également cette possibilité aux salariés concernés. Pour rappel le site actuel de Douai a 35 ans, certes la date de la retraite recule plus qu’elle n’avance, mais si les salariés n’en profitent pas dès à présent alors ils n’en bénéficieront certainement jamais.


En conclusion, au regard l’accompagnement des équipes, des mesures de prévention et de protection prises, malgré les derniers points relevés précédemment qui méritent encore d’être améliorés, nul doute d’ailleurs qu’ils le seront par la Direction, le site offre des perspectives géographiques comme organisationnelles qui satisferont nos collègues concernés.

La CFDT se prononce donc favorablement sur ce projet relatif au déménagement de Douai. »

Pour l’ensemble des élus de la CFDT Levallois

ATTESTATION FISCALE 2021

Votre adhésion vous permet de bénéficier d’un crédit d’impôt égal à 66 % du montant de votre cotisation. Téléchargez votre attestation fiscale pour renseigner votre déclaration d’impôts !

COMMENT EN BÉNÉFICIER ?

À l’appui du reçu transmis par le syndicat, vous indiquez le montant de la cotisation acquittée en 2021 dans les cases 7 AC, 7 AE pour le conjoint ou le partenaire et en 7 AG pour l’enfant ou la personne à charge. Le montant de la cotisation ne doit pas être supérieur à 1 % du salaire (ou de la pension) déclaré par chaque membre du foyer fiscal.  

La cotisation à la CFDT, égale à 0,75 % du salaire, répond à cette condition. 

Attention : si vous optez pour les frais réels, vous ne pouvez pas bénéficier de ce crédit d’impôt : dans ce cas la cotisation est déductible en totalité au titre des frais réels.

Ne joignez pas à votre déclaration le reçu délivré par votre syndicat (sauf déclaration papier). Conservez-le. Vous le produirez, le cas échéant, à la demande de votre centre des finances publiques. La non-présentation de ces justificatifs entraîne la remise en cause du crédit d’impôt.

L’Administration pourra vous demander les justificatifs de l’imposition des revenus de 2021, déclarés en 2022, jusqu’au 31 décembre 2024.

BON À SAVOIR

Vous pouvez télécharger votre reçu fiscal depuis votre espace adhérent ! 

Sur le site cfdt.fr, accéder à « Mon Espace »

Dans l’Espace adhérent, dans « Ma cotisation », cliquer sur « Consulter »

« Télécharger » l’attestation fiscale 2021

PENSEZ-Y

Si votre adresse mail a changé, pensez bien à mettre vos informations à jour sur votre espace adhérent, « Contacter mon Syndicat ».

ATTESTATION POUR VOTRE DÉCLARATION DE L’IMPÔT SUR LE REVENU

La CFDT vous aide à trouver vos attestations !

Afin de vérifier les revenus pré-remplis sur votre déclaration, rendez-vous sur Lifebox pour trouver votre attestation !

OÙ TROUVER MON ATTESTATION :
  • Lifebox
  • Onglet rechercher : demande d’attestation
  • Document disponible : attestation fiscale
  • Année : 2021
  • Editer le document

ATTESTATION EPARGNE SALARIALE

Si vous avez perçu des sommes au titre de l’intéressement ou de la participation, elles ne sont pas incluses dans votre net fiscal ni remontées à l’administration fiscale. Il vous appartient de les déclarer !

OÙ TROUVER LES SOMMES DÉBLOQUÉES ?

Rendez-vous sur le site de Natixis 

  • Identifiez-vous
  • Vos services
  • Documents : vos relevés et documents en ligne
  • Attestation fiscale

Pensez à ajouter le montant des primes débloquées dans la catégorie traitements et salaires 1AJ ou 1 JB

TRUCS ET ASTUCES

Les heures supplémentaires (au-delà de 1607 heures pour les temps complets), complémentaires pour les salariés à temps partiel ou encore les repos compensateurs (récupération en temps) sont éligibles à l’exonération de l’impôt sur le revenu dans la limite de 5.000 euros.

Le montant annuel du prélèvement à la source correspond au cumul des échéances prélevées sur les paies de janvier à décembre 2021

Les indemnités de télétravail versées en 2021 sont exonérées d’impôts dans la limite de 550 euros par an.

RETROUVEZ NOTRE PAGE FACEBOOK ET INSTAGRAM

PRIMES D’INTÉRESSEMENT ET DE PARTICIPATION (PI/PP)

JACKPOT POUR LES SALARIÉS COVÉA

DES ACCORDS PERFORMANTS
ET DE BONS RÉSULTATS

La CFDT a négocié des accords de haut niveau pour un juste retour des résultats du groupe à destination des salariés. Cette année, c’est un tiers des bénéfices qui vous seront redistribués car nous allons percevoir le solde de l’intéressement UES, la participation et l’intéressement groupe.
Grâce aux résultats de 838 millions d’euros de l’UES, c’est une enveloppe de 204 M€ non chargés* vs 165M€ l’année dernière, soit une augmentation de plus 24%.


ZOOM SUR LE PLANCHER PASS** :
KESAKO ?

Le plancher, c’est une mesure de justice sociale voulue par la CFDT pour protéger les plus bas salaires.
En somme, si votre revenu annuel est inférieur à 41 136 €, l’accord prévoit que votre intéressement sera calculé sur la base de cette somme « plancher » et non sur votre salaire réel.
L’an passé cela concernait environ 12 500 collaborateurs.


zoom sur LES PLACEMENTS/ABONDEMENTS


Petit rappel

Si je touche tout ou partie de ma PI/PP

Je suis soumis à l’impôt sur le revenu
pour les sommes perçues.

Si je place tout ou partie sur mon PEG
ou PERECOL :

Les sommes placées ne sont
pas soumises à l’impôt sur le revenu.

Il est possible également de placer

tout ou partie de votre PI/PP sur votre CET/CETR.

Dans ce cas les sommes seront soumises à l’impôt sur le revenu et aucun abondement n’est possible.



Comment aller chercher l’abondement maximum de 2000€ ?

Si vous placez 2300€
sur votre PEG

Vous percevez 1000€

Si vous placez 1300€
sur votre PERECOL

Vous percevez 1000€

L’an passé,
30M€ d’abondements
ont été versés, ce sont environ
17 800 salariés
qui en ont bénéficié !


Bon à savoir

Comment obtenir 1000€ d’abondements supplémentaires ?

1 jour de CET/CETR
transféré sur votre PERECOL =

100€ d’abondements bruts forfaitaires,
vous pouvez placer jusqu’à 10 jours/an.

Vous serez soumis à cotisations salariales sur la valeur
du montant de la journée transférée de votre CET.

À suivre prochainement

Notre intéressement groupe est menacé de disparition. En effet, l’accord se terminait le 21/12/2021 donc nous allons le percevoir cette année, mais à défaut de nouvel accord, l’année prochaine nous ne l’aurons plus !
Nous demandons donc l’ouverture rapide des négociations pour que les salariés puissent continuer de bénéficier de l’intéressement groupe.
À défaut de nouvel accord, la CFDT réaffirme sa position en demandant à ce que l’intéressement groupe soit intégré de façon uniforme et forfaitaire dans le salaire de base de l’ensemble des collaborateurs à hauteur de 1000€.

couteau suisse GPEC

Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences • Mesures en cas de mobilité

Aujourd’hui, la règle du jeu est claire : répondre à la nécessité de pérenniser l’activité COVEA dans un environnement très concurrentiel et en constante évolution, tout en préservant l’emploi.
Les transformations, réorganisations sont inéluctables pour certains métiers en perte de vitesse comme la distribution, l’Indemnisation et malheureusement ce ne sont pas les seuls…

employé qui tient un haut-parleur et le "i" de "information"

Notre responsabilité, être moteur dans tous les accompagnements de ces transformations. Ne cédez pas à la désinformation, cet accord permet d’avoir une solution pour chacun !


JE SUIS CONCERNÉ PAR UNE RÉORGANISATION OU MON MÉTIER VA DISPARAÎTRE… QUELLES SONT MES OPTIONS ?

Plusieurs dispositifs ont été négociés pour accompagner les salariés confrontés à cette situation et pour s’adapter au maximum de situations possibles. Dans tous les cas, en négociant cet accord, la priorité pour votre équipe CFDT a été de préserver en premier lieu votre emploi au sein de COVÉA.

homme qui s'interroge

SI POUR VOUS LE PLUS IMPORTANT EST DE…


employé au bureau

… CONSERVER VOTRE EMPLOI AU SEIN DE COVÉA

employé qui travaille

… OCCUPER UN EMPLOI QUI VOUS PASSIONNE

famille

… DEMEURER DANS VOTRE RÉGION

homme avec une fusée

… PARTIR VERS D’AUTRES HORIZONS


VOUS POUVEZ…


ÊTRE REPOSITIONNÉ

couple en déménagement

Mobilité géographique au sein du Groupe :

L’accord GPEC prévoit une prise en charge conséquente et un accompagnement pour le salarié et sa famille – Voir la fiche « mobilité géographique ».

employés dans des engrenages

Mobilité fonctionnelle avec un changement de métier :

Au sein de l’entreprise avec ou sans changement de classification – Voir la fiche « mobilité fonctionnelle ».


ÊTRE FORMÉ

homme qui fait une présentation

Formation sur des métiers porteurs :

Plusieurs dispositifs existent pour être formé à de nouveaux métiers, surtout si vous êtes sur des emplois identifiés « sensibles » dans le PPSS * – Voir la fiche « formations professionnelles ».

* PPSS : Plan Prévisionnel Stratégique et Social

homme qui regarde au loin avec longue-vue

POUR LA CFDT, TOUT LE MONDE A SA PLACE CHEZ COVÉA. SI MALGRÉ TOUT VOUS NE TROUVEZ PAS CHAUSSURE A VOTRE PIED, VOUS POUVEZ TOUJOURS ÉLARGIR LES HORIZONS – Voir la fiche « le champ des possibles ».


GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES COVÉA : DÉMÊLONS LE VRAI DU FAUX !

Pourquoi la CFDT a-t-elle signé cet accord ? À cause de cela, la direction peut nous forcer à changer de poste !

FAUX.

Rien n’interdit à une direction de supprimer ou de modifier des postes et des métiers. Et, sans accord, la direction n’a aucune forme d’obligation sauf à proposer un reclassement ou un licenciement. Avec l’accord Gestion Prévisionnelle des emplois et des compétences, nous nous sommes assurés que les emplois de tous soient préservés en priorité. Nous voulons de l’accompagnement et plusieurs options au choix pour les salariés. La CFDT préfère remettre le salarié au cœur du dispositif pour qu’il lui soit proposé des alternatives.

homme qui s'interroge
femme pas contente

Moi, dans mon service, on m’a dit que je devais changer de métier, que je n’avais pas le choix, que je devais être content d’avoir toujours un emploi. De plus, ma situation individuelle n’a pas du tout été prise en compte !

VRAI.

Effectivement, certains salariés ont été confrontés à une situation intolérable, surtout par manque d’empathie et peut-être par une méconnaissance des mesures de l’accord dans cette situation. Nous sommes immédiatement intervenus auprès des Ressources Humaines qui ont su réagir, redonner du sens et mettre en œuvre les mesures négociées (proposition de pré-retraite, formation professionnelle, etc.).

Certains représentants syndicaux nous ont dit que cet accord GPEC, c’est la porte ouverte à des licenciements massifs et une réduction des effectifs très importante au sein du Groupe !

FAUX.

Il ne faut pas confondre accord GPEC et licenciements économiques. Grâce à l’accord GPEC, les mesures de licenciement n’interviennent que si le salarié a refusé toutes les autres options qui lui sont proposées. D’ailleurs, certains décideront peut-être de profiter des mesures incitatives pour partir vers d’autres projets personnels et professionnels. Toutefois, nous avons travaillé et négocié durant des semaines pour que chacun et chacune d’entre vous puissent conserver son emploi au sein du Groupe Covéa.

homme dubitatif

NOS CONSEILS

bulles de texte

Ne restez pas seul avec vos questions ou vos inquiétudes. Contactez vos élus CFDT !

cible

Saisissez-vous des opportunités de formation professionnelle négociées dans cet accord, et ce, dès-à-présent pour maintenir votre employabilité.


CONSULTEZ NOS FICHES PRATIQUES

homme et femme sur pile de pièces

Égalité salariale : femmes, hommes, tous concernés !

Le 29  janvier 2021, la CFDT a signé le second accord en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes du Groupe.


UNE PARTIE DE CET ACCORD EST CONSACRÉE À L’ÉGALITÉ SALARIALE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

Cet accord prévoit une enveloppe annuelle de 600 000 € pour la durée de l’accord, afin de supprimer les écarts de rémunération entre les salariés placés dans une situation comparable, en fonction des critères suivants : métier/domaine d’activité, âge… Cette enveloppe de 600 000 € est différente de celle prévue pour les primes et les augmentations individuelles. 

L’examen des éventuelles actions correctives individuelles, par la DRH, est possible et permet de déterminer si l’écart de salaire doit être corrigé. 

homme qui aide femme à monter sur pile de pièces

La « régularisation » des écarts est prise en compte à partir de la date où la demande est formulée (pas de rétroactivité). Par exemple, si une demande est formulée le 25 Mars, qu’une réponse favorable est donnée le 10 Mai, alors le rattrapage salarial se fait à compter du 25 Mars.


ZOOM SUR LE NIVEAU DE RÉMUNÉRATION

femme

« En faveur » des femmes, de la classe 1 à 4.
Par exemple, la rémunération moyenne des femmes en classe 4 est de 34 230 € (au 30/09/2020) alors qu’elle est de 33 130 € pour les hommes.

homme

« En faveur » des hommes, à partir de la classe 5.
Avec un écart qui se creuse davantage : la rémunération moyenne des hommes en classe 6 est de 60 582 € contre 57 003 pour les femmes. 

SALAIRES ANNUELS BRUTS THÉORIQUES 30/09/2020 COVÉA

tableau des salaires annuels bruts théoriques du 30 septembre 2020 Covéa

QUI PEUT SOLLICITER L’ÉTUDE D’UNE SITUATION INDIVIDUELLE ?

salarié

Le salarié lui-même

représentante du personnel

Un représentant du personnel

responsable hiérarchique du salarié

Le responsable hiérarchique du salarié

Un RRH

Vos élus CFDT sont à vos côtés pour vous accompagner dans cette démarche et, avec votre accord, peuvent effectuer la demande à votre place. Dans ce cas-là, nous effectuons pour vous la demande par mail.


PROCESSUS POUR INITIER L’ÉTUDE DE SA SITUATION PERSONNELLE

un

Aller sur l’application Lifebox, et sélectionner « Mon parcours »

accueil application lifebox
initier un entretien
deux

Sélectionner « Mes entretiens », puis « Initier un entretien »

trois

Choisir le formulaire « Égalité F/H : Demande d’examen de situation salariale – 2022 »

homme perdu qui recherche son chemin

ZOOM SUR LE PARCOURS « TRAITER LES DEMANDES INDIVIDUELLES D’EXAMEN DE POSITIONNEMENT SALARIAL »

schéma du processus des demandes d'examen de positionnement salarial

panneau danger

Ce parcours donne un éclairage sur les différentes étapes et interlocuteurs de la demande d’examen. À tout moment ce parcours peut être stoppé par un des interlocuteurs s’il n’y a pas d’écart salarial avéré.


UNE ÉQUIPE À VOS CÔTES : VOS REPRÉSENTANTS DE PROXIMITÉ

Vos représentants de proximité CFDT interviennent dans plusieurs domaines, afin de vous garantir une écoute totale selon vos requêtes.

carte des régions cfdt covéa

LEURS MISSIONS


DEFENDRE

vos problématiques individuelles lors de permanences avec la direction

ÊTRE LE RELAIS

de la CSSCTE1 et du CSEE2 Levallois

PARTICIPER

à la Commission des Affaires Sociales (CAS) pour les Référents

1La CSSCTE est la Commission Santé, Sécurité & Conditions de Travail d’Établissement. Elle a pour objectifs, par délégation du CSEE, de veiller à la protection de la sécurité et de la santé des salariés et de contribuer à améliorer leurs conditions de travail.

2Comité Social et Économique d’Établissement.


olivier gauvrit

Olivier GAUVRIT

07.63.45.98.94

Nord-Ouest

hakim bousba

Hakim BOUSBA

06.08.05.76.08

Nord-Ouest 

jean-michel thomas

Jean-Michel THOMAS

06.09.49.87.71

Sites centraux parisiens

laurence foucault

Laurence FOUCAULT

06.62.38.99.00

Sud-Ouest

pierre loubeau

Pierre LOUBEAU

06.35.47.63.51

Sud-Ouest référent

jean-sébastien diancourt

Jean-Sébastien DIANCOURT

07.62.36.47.89

Nord-Est

annick guin

Annick GUIN

07.63.46.11.43

Sud-Est

christophe chatelet

Christophe CHATELET

07.63.46.14.65

Sud-Est référent

françois zannelli

François ZANNELLI

07.63.46.06.94

Sud-Est 

zahra salah

Zahra SALAH

07.64.20.25.55

Île de France – DROM

médailles

Médaille du travail : ne passez pas à côté de la prime que Covéa verse !

La médaille du travail est une distinction honorifique instituée par le décret n° 48-852 du 15 mai 1948. Elle récompense l’ancienneté de services d’un salarié, la qualité de ses initiatives prises dans l’exercice de sa profession ou ses efforts pour acquérir une meilleure qualification.


CONSTITUER LE DOSSIER POUR DEMANDER LA MÉDAILLE

Le dossier, dont la constitution est à l’initiative du salarié, doit comprendre les pièces suivantes : 

main qui signe formulaire

Formulaire CERFA n°11796*01 (téléchargeable sur le site
servicepublic.fr), rempli, daté et signé

carte d'identité

Photocopie d’une pièce d’identité en cours de validité
(recto verso)

mallette d'employé

Photocopie des certificats de travail
de chaque employeur

employeuse

Attestation récente du dernier
employeur
(à demander à ADP, via Lifebox, « Attestation employeur ») 

militaire

Attestation des services accomplis au titre du service national ou photocopie du livret militaire
pour les personnes ayant accompli
des services militaires (ou assimilés)

personne en fauteuil roulant

Photocopie du relevé des rentes
pour les mutilés du travail

Le dossier est à envoyer à la Préfecture, Sous-préfecture, l’unité territoriale compétente des directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) du lieu de domicile du salarié. Il faut consulter les sites internet de ces organismes, pour connaître les modalités d’envoi du dossier (mail ou courrier).

Un diplôme est délivré et envoyé par l’administration, soit au salarié, soit directement à Covéa.


2 PROMOTIONS PAR ANNÉE

2 promotions sont prévues chaque année (en janvier et en juillet). Il y a donc une date limite du dépôt des dossiers (l’ancienneté est donc prise en compte à la date du 1er janvier ou du 14 juillet).

AVANT LE 1ER MAIAVANT LE 1ER OCTOBRE
Promotion du 14 juilletPromotion du 1er janvier

DEMANDER LA PRIME À COVÉA

Covéa verse une prime pour l’obtention d’une médaille du travail (la médaille n’est pas prise en charge par Covéa). Le versement de la prime est soumis à conditions :

check vert

Avoir 10 ans d’ancienneté (continue) au sein de COVEA

check vert

Respecter un délai de 3 ans pour faire la demande à compter de la date d’acquisition de l’ancienneté requise pour la percevoir.

check vert

Que Covéa ait bien reçu le diplôme délivré par l’administration. 

Il est nécessaire d’envoyer une copie du diplôme à ADP pour le versement de la prime.

ANCIENNETE MINIMALE UES COVEATYPE DE MEDAILLE PAR ANCIENNETE DE SERVICEPRIME VERSEE (MONTANT BRUT)
10 ansArgent (20 ans)600 €
10 ansVermeil (30 ans)800 €
10 ansOr (35 ans)1 000 €
10 ansGrand or (40 ans)1 200 €

La gratification est versée pour les retraités à la condition que le dépôt de la demande de médaille auprès de la préfecture ai été fait avant le départ effectif à la retraite.


ZOOM SUR LES CONGÉS ANNIVERSAIRE

Indépendamment de la médaille du travail, chaque salarié bénéficie, au cours de l’année du 10ème, 20ème et 30ème anniversaire de son entrée dans l’entreprise, d’une période de congé payé supplémentaire fixée comme suit :

Année du 10ème anniversaire :
5 jours ouvrés

Année du 20ème anniversaire :
10 jours ouvrés

Année du 30ème anniversaire :
15 jours ouvrés


UNE ÉQUIPE À VOS CÔTES : VOS REPRÉSENTANTS DE PROXIMITÉ

Vos représentants de proximité CFDT interviennent dans plusieurs domaines, afin de vous garantir une écoute totale selon vos requêtes.


LEURS MISSIONS


DEFENDRE

vos problématiques individuelles lors de permanences avec la direction

ÊTRE LE RELAIS

de la CSSCTE1 et du CSEE2 Levallois

PARTICIPER

à la Commission des Affaires Sociales (CAS) pour les Référents

1La CSSCTE est la Commission Santé, Sécurité & Conditions de Travail d’Établissement. Elle a pour objectifs, par délégation du CSEE, de veiller à la protection de la sécurité et de la santé des salariés et de contribuer à améliorer leurs conditions de travail.

2Comité Social et Économique d’Établissement.


Olivier GAUVRIT

07.63.45.98.94

Nord-Ouest

Hakim BOUSBA

06.08.05.76.08

Nord-Ouest 

Jean-Michel THOMAS

06.09.49.87.71

Sites centraux parisiens

Laurence FOUCAULT

06.62.38.99.00

Sud-Ouest

Pierre LOUBEAU

06.35.47.63.51

Sud-Ouest référent

Jean-Sébastien DIANCOURT

07.62.36.47.89

Nord-Est

Annick GUIN

07.63.46.11.43

Sud-Est

Christophe CHATELET

07.63.46.14.65

Sud-Est référent

François ZANNELLI

07.63.46.06.94

Sud-Est 

Zahra SALAH

07.64.20.25.55

Île de France – DROM


UNE ÉQUIPE À VOS CÔTES : VOS ÉLUS CFDT AU CSEE LEVALLOIS

Marie-Agnès MOREL

Titulaire non-cadre
Secrétaire du CSEE
Déléguée syndicale

Éric LEMASSON

06.29.95.53.03

Titulaire non-cadre
Titulaire au CSEC
Délégué syndical

Véronique BOURQUIN

06.68.00.95.40

Titulaire non-cadre
Suppléante au CSEC
Déléguée syndicale 

Laurence FOUCAULT

06.62.38.99.00

Suppléante non-cadre
Secrétaire de la CSSCTE
Déléguée syndicale

Christophe CHATELET

07.63.46.14.65

Suppléant non-cadre
Délégué syndical

Jean-Sébastien DIANCOURT

07.62.36.47.89

Suppléant non-cadre

Marc NAVARO

06.80.37.91.51

Titulaire cadre
Délégué syndical
central adjoint
Titulaire au CSEC

Elsa GOASGUEN

Titulaire cadre
Trésorière adjointe du CSEE
Déléguée syndicale

Guillaume GUICHARD

07.63.46.06.94

Titulaire cadre
Délégué syndical référent Représentant syndical au CSEC

Marième BOUSSO-GALLIZIOLI

06.12.64.14.49

Suppléante cadre
Membre de la CSSCTE
Déléguée syndicale

Patrick BAIN

06.80.45.59.30

Suppléant cadre
Délégué syndical

Agnès ARCHENAULT 

Suppléante cadre

Patricia PROVOST

Représentante syndicale