Skip to main content

Accord Télétravail 2025-2027 – De nouvelles avancées dans un contexte difficile

Malgré un contexte tendu où le télétravail recule dans de nombreuses entreprises, la CFDT a négocié pour obtenir un nouvel accord Télétravail 2025-2027 digne de ce nom.

Découvrons ensemble les résultats de la négociation que nous avons menée pour vous.

* pour les télétravailleurs et les salariés éligibles au télétravail.

1 jour de télétravail supplémentaire par semaine.

• Modification temporaire, en cours d’année, du 2nd lieu de télétravail possible, si celui-ci avait été déclaré.

• Possibilité d’accorder des jours de télétravail occasionnel à hauteur de 3 jours par semaine le temps nécessaire (télétravail régulier ou flexible)

Le télétravail peut être préconisé par le Médecin du Travail ou une solution alternative peut être trouvée si les conditions d’accès au télétravail ne sont pas remplies.

Il s’applique à tous les salariés éligibles ou non au télétravail, sous condition d’être équipés du matériel nécessaire, en cas de circonstances exceptionnelles ou de force majeure (pandémie, épidémie, catnat ou attentat rendant impossible tout ou partie de l’activité sur un ou plusieurs site(s), intempéries avec une interdiction de circuler par arrêté préfectoral, grève entraînant des perturbations importantes des transports en commun ou affectant de manière durable et significative la circulation…)

Tous les salariés itinérants, auront par principe, accès au travail nomade. En cas de refus du manager, il devra échanger avec le salarié et motiver sa réponse.

Une victoire de la CFDT avec la création d’une formule de Télétravail Hybride : pour les CAREF expérimentation sur l’année 2025 d’une formule de 2 jours de télétravail régulier par semaine + une enveloppe de 30 jours de télétravail flexible. En cas de bilan positif, cette formule hybride sera généralisée dès 2026.

La CFDT a mis tout en œuvre pour que vous conserviez vos dispositifs. 

Cependant, en cas de dégradation de la performance et / ou du taux d’absentéisme, les signataires de l’accord seraient réunis pour discuter des suites à donner.  

Maintien du dispositif de 5 samedis télétravaillables hors quota. Refus de la Direction d’accéder à notre demande d’augmenter l’enveloppe à 10 samedis / an ou de pouvoir les fractionner en demi-journées.

En cas de jour férié, réunion, formation, nécessité de services, le télétravail peut être déplacé (semaine précédente, en cours ou suivante ou les 2 suivantes pour les formules à 2 jours), sur validation du manager.

Possibilité d’un entretien à 3 mois sur demande du salarié ou du manager.

Récupération possible à la place de la pose d’un congé.

Ce point fait partie de la négociation Qualité de Vie et Conditions de Travail en cours.