Mois : juillet 2020

REPENSER LE TÉLÉTRAVAIL POUR TOUS LES SALARIÉS DE COVÉA

La crise du COVID 19 a bouleversé nos organisations de travail. Le télétravail a été généralisé, garantissant ainsi la continuité de l’activité dans toutes nos maisons. Il a notamment mis en exergue l’excellente capacité d’adaptation des collaborateurs COVÉA.

La renégociation de l’accord sur le télétravail n’aura lieu que fin 2021. C’est la raison pour laquelle, nous revendiquons la signature d’un avenant durant l’été afin d’étendre et d’améliorer le télétravail au sein de l’entreprise.

CE QUE LA CFDT OBTIENT :
PLUS D’ACCESSIBILITÉ ET DE SOUPLESSE

CADRES AU FORFAIT

Toujours sur la base du volontariat, deux formules possibles en fonction des directions métiers et des contraintes de services : 40 ou 80 jours. Le principe d’un contingent de 80 jours sera la règle pour le plus grand nombre.

SALARIÉS À L’HORAIRE

Toujours sur la base du volontariat, possibilité désormais de choisir soit : 1 ou 2 jours par semaine, ou une formule de télétravail flexible de 40 ou 80 jours.


L’ÉLARGISSEMENT DU PÉRIMÈTRE DES POPULATIONS ÉLIGIBLEST

DG MMA : ±100% / DG GMF : 58% /
DG MAAF : 53%
Toutes les directions transverses seront éligibles à 100%.

Victoire éligibilité pour la DI GMF et le DCRC MAAF !

LEVÉE DE TOUTE CONDITION
D’ANCIENNETÉ

Seulement si le collaborateur est jugé autonome en recrutement interne comme externe.


POSSIBILITÉ DE POSE PAR 1/2 JOURNÉE

Cumulable avec les CP, les ATT, les jours de repos et le temps partiel.

SUPPRESSION DES QUOTAS

100% sauf pour les DI GMF, MAAF et MMA qui seront elles à 30 % mini.

INFO DERNIÈRE MINUTE
FIDELIA et COVEA PJ seront testeurs d’un dispositif élargi de télétravail : une formule de base à 3 jours et un forfait volant de 20 jours flexibles (pour un salarié à temps complet).

NOTRE CRÉDO : ANTICIPER
DISPOSITIF EN VIGUEUR DÈS SEPTEMBRE POUR LA CAMPAGNE 2021

NÉGOCIATION ACCORD D’INTÉRESSEMENT ET DE PARTICIPATION 2020-2021-2022 – PROMESSE TENUE !

Les négociations relatives au mode de calcul, d’attribution et de déclenchement du versement de la participation et de l’intéressement sont terminées. Malgré un contexte d’incertitude économique du fait de la crise sanitaire du Covid-19, nous sommes parvenus à négocier un accord de haut niveau.

ACCORD D’INTÉRESSEMENT : DES AVANCÉES SIGNIFICATIVES

La redistribution démarre dès le 1er euro de résultats pour l’entreprise.

Les points positifs

Neutralisation des arrêts maladie pendant la période Covid pour l’attribution de l’intéressement

L’abandon des critères  tels que ratio combiné, frais généraux…

Revalorisation annuelle du PASS* très favorable aux plus petits salaires

Redistribution du reliquat**des plus gros salaires


* PASS : montant du plafond annuel de la Sécurité sociale 2020
** Le montant de l’intéressement est plafonné à 30 852 € pour les plus gros salaires. La Loi Pacte prévoit que la partie au-delà du plafond est reversée dans le pot commun pour être redistribuée.


PARTICIPATION :  UN ACCORD IDENTIQUE À CELUI DES 3 DERNIÈRES ANNÉES

Le contenu de l’accord ne bouge pas. Les conditions de distribution restent inchangées. 

En 2017, 2018 et 2019, l’accord de participation a permis une distribution moyenne de 3 200 € par salarié.

Durant l’automne, l’avance sur l’intéressement 2020 sera calculée sur le prorata du PASS (41 136 € en 2020) pour les salariés dont la rémunération est inférieure au PASS.


LE VERSEMENT DE L’INTÉRESSEMENT ET LA PARTICIPATION : UNE VARIABLE À DEUX INCONNUES

A

C’est l’accord que nous négocions pour vous, tous les 3 ans. Un bon accord permet aux salariés de bénéficier des « bons résultats » de l’entreprise. Ce qui est le cas depuis plusieurs années.

R

C’est l’accord que nous négocions pour vous, tous les 3 ans. Un bon accord permet aux salariés de bénéficier des « bons résultats » de l’entreprise. Ce qui est le cas depuis plusieurs années.

I+P

C’est la conjonction d’un bon accord et des bons résultatsde l’entreprise.


LA CRISE SANITAIRE DU COVID-19 ET SES CONSÉQUENCES, NOTRE POINT D’INQUIÉTUDE

L’accord négocié est particulièrement bon, puisqu’au 1er euro de résultat, l’intéressement se déclenche. Néanmoins, pour bon nombre d’entreprises y compris la notre, les résultats financiers et commerciaux font planer une incertitude pour 2020. 

Si les résultats devaient s’avérer mauvais, nous irions rediscuter avec la direction pour demander un supplément d’intéressement. Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons plus de visibilité sur les résultats de l’entreprise pour 2020.


INFO CSEE LEVALLOIS — 17 ET 18 JUIN 2020

ACTIVITÉS SOCIALES ET CULTURELLES DU CSEE LEVALLOIS

Point sur le matériel informatique des élus : quid du devis qui doit être proposé pour mise à disposition de PC portables aux élus des CSEE ? 

Un groupe de travail se met en place au niveau de COVEA. Nathalie CHARTON nous conseille de porter la question au niveau du CSEC. La DTSI est à priori d’accord mais c’est une question à voir au niveau des Affaires Sociales. Cela va encore prendre un temps fou d’autant qu’il va falloir recenser les besoins.

Nouvelle version des règles de l’activité voyages 

  • La subvention reste la même que l’année dernière , remise en place d’un scoring en fonction des voyages déjà effectués + ancienneté groupe COVEA 
  • Modification  des paiements: 30% à l’inscription avec prélèvement privilégié, et pour le solde mise en place d’un échéancier avec un dernier paiement à deux mois du départ.
  • Pré acheminement :
  • Précision 1: seules les personnes subventionnées sont prises en charge.
  • Précision 2 : le CSEE n’est pas responsable si le salarié se présente avec des papiers qui ne sont pas conformes et qu’il ne peut pas partir.
  • Rappel : Le paiement est dû pour toute inscription acceptée.

Vote à l’unanimité et mise en vigueur pour les voyages 2021.

Question sur la possibilité de budgéter une aide pour les parents dont la garde d’enfants occasionne des frais insurmontables (arrêt télétravail).

Il ne faut pas oublier qu’il y a une part de responsabilité de la direction du fait de sa prise de position ! Laisser les gens en télétravail eut été plus simple. Est-ce au CSE de prendre en charge les conséquences du positionnement de la Direction ?
Nathalie CHARTON précise que la réponse du CSEC a été négative sur ce sujet et que les managers doivent voir ce qu’il est possible de faire.

Vote de principe : 

  • oui ou non est-il du ressort du CSEE de prendre en charge les frais de garde ? pas de majorité dégagée, la proposition n’est pas acceptée. 
  • Proposition de la commission enfance : pas d’application de la majoration des 10% pour les colonies choisies hors catalogue du fait de l’annulation de la plupart des séjours par les organismes retenus initialement par le CSEE. Les élus ont voté POUR à l’unanimité.

RESSOURCES HUMAINES

Quid du traitement des compteurs « en débit » ?
La réponse générique est qu’il faut compenser par du « crédit ». Le manager doit aussi pouvoir régulariser, mais certaines situations ne sont pas à rectifier.

Dans le cas où des salariés se trouveraient dans l’obligation de payer des frais de garde pour leurs enfants, car ne pouvant revenir sur site, est-il possible que l’entreprise prenne en charge tout ou partie de ceux-ci ? 
Non.

Suite à la suppression du motif « Télétravail occasionnel générique », pour les forfaits jours saisis avec le motif TT générique, seront-ils déduits du quota de 40 jours annuels prévus pour le Télétravail flexible ? Pour nous, non, mais pouvez-vous confirmer ?
Non.

Quid de la problématique des salariés sans solution pour la garde de leurs enfants ? 

a. Le chômage partiel n’est accessible qu’aux salariés devant revenir sur site. Ceux qui sont en TLT n’y ont pas accès, alors que, jusqu’au 2 juin, ils pouvaient télétravailler en mode dégradé pour gérer la garde de leurs enfants, mais désormais, ils devront poser des jours de CP pour cela?
Oui, pas forcement des jours de CP, mais pose de congés

b. Pour ceux devant revenir sur site, ils ne pourront accéder à l’activité partielle qu’après avoir posé 10 jours de JATT/repos ou pris sur leur CET. N’est-ce pas une discrimination de traitement entre les métiers ?
Non.
Intervention des élus : Il a été dit aux salariés que le chômage partiel n’était pas possible et il a été imposé une prise de CP pour « éponger » la franchise de 10 jours. Nous aurions  pu éviter cela en laissant les personnes en télétravail  générique.

c. Nous avions compris qu’avec un justificatif d’absence de solution pour garder les enfants, tous les salariés avaient droit au chômage partiel, sans pose de jours de repos ou JATT, qu’ils soient sur site ou en TT.
Il faut un justificatif pour avoir droit au chômage partiel selon ce que l’entreprise a décidé.

d. Quelle est la liste exhaustive et précise des documents à fournir pour les obligations de garde d’enfant ?
Attestation de l’école ou de la crèche de non accueil de l’enfant (total ou partiel). Nathalie CHARTON nous communique un état au 15 juin : 3 salariés  (agences) ont demandé l’activité partielle ;  5 se sont « interrogés » sur cette situation. 3 personnes en CCC ont souhaité y recourir mais ne sont pas éligibles et pas de demande en CG. Plusieurs dizaines de personnes posent 1 ou plusieurs  jours de congé/semaine pour la garde d’enfants  Pour les enfants en situation de handicap : 9 cas sur 10 se sont soldés par du télétravail  et /ou absence autorisée rémunérée.


DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT

Présence de Sylvie Kordeusz

  • En aparté quid de la situation en Guyane ? Pourquoi la direction refuse-t-elle la fermeture des sites ? La santé des salariés ne semble pas être la priorité de la direction. S KORDEUSZ considère que c’est une priorité. Le point est fait régulièrement, il y a surveillance constante.
  • Autre aparté : 200 collaborateurs en Prevrisk jusqu’au 10 juillet et le cas échéant aussi longtemps que le gouvernement le demandera.

Comment la Direction va-t-elle impacter la crise Covid sur les objectifs commerciaux et la P3Co ?
Le sujet va être revu en reprenant les objectifs commerciaux.
Modification des objectifs de mars (Covid) avec par ricochet effet sur la P3CO. Ceci dit, depuis la reprise, les chiffres sont historiquement élevés sur  l’auto. En conséquence,  les objectifs de juin ne changeront pas.

Comment la Direction va-t-elle impacter la crise Covid sur les objectifs commerciaux et la P3Co ?
Le sujet va être revu en reprenant les objectifs commerciaux. Modification des objectifs de mars (Covid) avec par ricochet  effet sur la P3CO. Ceci dit, depuis la reprise, les chiffres sont historiquement élevés sur  l’auto. En conséquence,  les objectifs de juin ne changeront  pas.

À propos de la P3Co, pourquoi un système différent entre les agences et les CCC?
Les CCC ont des objectifs au semestre , alors que dans les agences ils sont annuels. Ce sujet va être revu pour 2021 avec remise à plat complète =) info a suivre puisque la P3CO es intimement liée aux objectifs.

En CCC, peut-on réviser les notions de DMC  (durée moyenne de communication) car les salariés ont travaillé avec du matériel personnel non adapté couplé à de nombreux bugs réseaux figeant les écrans et obligeant ainsi les salariés à faire patienter les sociétaires ?
La DMC sera neutralisée sur ces 3 mois.

La Direction envisage-t-elle des mesures concernant les résiliations, comme indiqué lors d’une interview vidéo publiée sur One Net de Joachim Pinheiro ?
Le taux de résiliation se tient. En loi Hamon nous récupérons plus  de contrats que de résiliation.

Est-il envisagé une révision des objectifs commerciaux pour le 2e semestre compte tenu de la période de confinement vécue ?
Cf. réponse précédente. On agit sur les mois impactés par le Covid , y compris si nous devions avoir une 2e vague.

Point sur la reprise de l’activité dans les agences et les CCC :
a. À ce jour combien de points de vente sont ouverts et combien de salariés sont physiquement présents ?
304 agences ouvertes. Tous les salariés sont présents sauf ceux dépendant de Prevrisk. Idem pour les CCC. Les indicateurs de satisfaction à chaud restent bons, hormis quelques « efforts à faire pour nous joindre » mais vu le contexte cela peut se comprendre.

b. Comment jugez-vous la reprise d’activité dans les agences et CCC ?
La reprise est très forte sur les Produits de base avec un niveau d’appels historiquement élevé  sur le numéro unique. 25 000 appels traités/jour.

c. Est-il prévu que les réunions hebdo des CCC soient raccourcies du fait d’une mauvaise joignabilité comme cela a été opéré récemment ?
Oui c’est prévu, solution extrême mais vu les difficultés de joignabilité actuelles, cela fait partie des dispositifs. Les 34 CDD vont commencer à faire des prises d’appels.

d. Du fait de la croissance de l’activité, est-ce que la direction envisage de faire appel aux volontaires pour effectuer des heures supplémentaires ?
Le dispositif actuel devrait être suffisant avec les CDD. A ce stade, des heures supplémentaires ne sont pas prévues en CCC,  mais pas complètement exclu.

Dans les CCC, la validation des plannings va se faire dorénavant à S+4, demande de souplesse.
Sur le plan général Sylvie KORDEUSZ considère revenir sur une logique de travail normal. Les PrevRisk restent en télétravail. .Les ajustements restent possibles mais il n’est pas prévu de cadrage particulier, c’est à l’appréciation du manager.

Si certains salariés des agences sont encore absents au mois de Juillet et Août (collaborateurs vulnérables, garde d’enfants…) et que leurs collègues présents sur site doivent partir en congés, qui tiendra l’agence ouverte ? Quid de la règle des 60/40 ?
Concernant le 60/40, le fonctionnement reste normal (sauf les petites entités). S.KORDEUSZ souhaite que les agences restent ouvertes mais comme toujours il y aura des exceptions.
Quid de la suspension de cette règle cet été ? Réponse de S KORDEUSZ, pas d’officialisation mais souplesse acceptée.

Tous les CCI ont-ils repris leur itinérance ? Pour celles et ceux équipés d’un véhicule de fonction, la période d’immobilisation de 8 semaines sera-t-elle prise en compte dans le calcul des 15 000Km annuels ? 

  • Tous les CCI ont bien repris. 
  • La période Covid sera prise en compte.

Télétravail et CDE
(ex Chargé de Développement Commercial)
Les CDE sont en télétravail. Fin juin un  point sera fait. Inquiétude des CDE sur le maintien de sites ouverts et l’ouverture de nouveaux sites. S KORDEUSZ nous précise qu’il y aura une  proposition globale avec une approche spécifique au métier (révision des objectifs annuels)

Présentation du test « POC entretien décideur »
Jean Pierre David
Dans le cadre de la démarche externe (ECLA)
Démarche externe revisitée pour contribuer à développer le PTF

  • Simulateur d’entretien « RDV décideur »   en complément des méthodes, pour les acteurs « démarche externe » autres que les CDE (DR, DDA, DA ) qui peuvent être amenés à rencontrer des décideurs.
  • Outil virtuel d’apprentissage et de pédagogie avec un accompagnant virtuel disponible à la main du collaborateur sur son PC.
  • Test in situ (dont RCT, RVA  et CDE zone Lorraine Marne ) du 22/06 au 07/07  pour le POC, puis à partir du 15 /08 pur la version corrigée.

DIRECTION INDEMNISATIONS

Présentation du projet VOICE BOT DI GMF Philippe Rondeau / Isabelle Bourgoin

  • Voice bot déjà en cours chez MAAF (appelé Delphine) depuis janvier 2020: pré déclaration sinistre IARD pour les appels qui n’ont pas pu être pris en charge téléphoniquement par un conseiller. 
  • GMF: expérimentation en appel DST IRD GRC / test sur le Centre de Gestion de  Bordeaux à partir de septembre 2020, sans prise de RDV pour le moment mais rappel par un gestionnaire sous 48h.
  • Le projet est mis en place pour traiter les problèmes de réponse aux appels IRD dont les équipes sont actuellement le plus en difficulté et permettra de limiter les appels répétitifs.
  • Pour l’auto, la Direction ne peut pas encore nous préciser si cet outil sera mis en place dans l’avenir. Rien n’est exclu pour le moment.

Une mesure satisfaction clients sur ce nouvel outil sera réalisée ainsi que le nombre de clients qui se serviront de l’outil ou qui « décrocheront ». 

Est-il envisagé d’augmenter la part de gestion des salariés si le voicebot fonctionne bien ? Et quid des impacts emplois?
Le Voice bot effectue une notification, le travail du gestionnaire ne change pas. Par ailleurs, la direction regarde au-delà de la pré-déclaration, ce qui pourra être fait pour aider le gestionnaire dans le traitement du dossier. Quant au traitement complet d’un dossier, le sujet est pour 2022. Généralisation envisagée fin d’année 2020

POP et ATS
a. Il aurait été évoqué, lors d’une réunion d’encadrement DI, l’attribution d’une prime pour les POP / ATS des CG.
NON. une prime de 750 €  a été obtenu mais uniquement pour les salariés éligibles à la P3CO. 

b. Merci de rappeler le périmètre d’activité des POP et ATS et d’indiquer si ce périmètre sera adapté, modifié ou élargi compte tenu des nombreux projets en cours, pour certains déjà livrés depuis la mise en place de Pégase Les missions POP et ATS ne changent pas. Les projets en cours doivent leur permettre de mieux gérer leurs activités

Point sur les moyens généraux

  • 38 collaborateurs occupent ce poste en janvier.
  • 17 reclassements sont en cours ou finalisés (dont 8 départs en retraite)
  • 7 pour lesquels des pistes sont en cours.
  • 9 pour lesquels il n’y a pas de pistes.
  • 5 sont en longue absence.  

Il est envisagé de recourir à des CDD pour remplacer les salariés moyens généraux « reclassés »en attendant la GED.

Les salariés utilisant la GED vont-ils être dotés de scanners individuels ? Il y a une perte de temps considérable lors des déplacements jusqu’au scan à chaque fois qu’ils doivent enregistrer un document. Non sauf pour les DROM où la Direction étudie la meilleure solution possible.


DIRECTION ASSURANCE VIE

Est-il envisagé une révision des objectifs commerciaux pour le 2e semestre compte tenu de la période de confinement vécue?
Une réflexion est en cours pour la révision des objectifs commerciaux sans date précise. 

Agences avec CF et sans CF : nous demandons que les résultats soient groupés, comme c’était le cas avant le rattachement des CF à la DAV, au niveau de l’agence 
Cela n’est pas prévu. L’organisation a changé, c’est une décision des Directions du Réseau et de la DAV. Problème de la relation CAE/CF dans les agences du fait de ces distinctions qui mettent en « compétition ». 

Suite au nouveau projet d’organisation de la DAV présenté en CSEC :

  • Nous souhaiterions savoir à quelle date, les CF seront informés de leur nouveau périmètre d’intervention ? Une info a été faite courant mai, le maillage sera présenté d’ici début juillet
  • Si les 34 postes ne sont pas pourvus par les CF MMA CAP, à quelle date est prévue l’ouverture des candidatures en interne groupe ? Les 2 nouveaux postes de managers sont-ils uniquement réservés aux salariés de MMA CAP ?

Il faut attendre de voir comment fonctionne les candidatures.
À ce jour, il y en a eu 28. En fonction de l’évolution la Direction regardera s’il faut ouvrir en interne GMF / Postes de manager : en priorité ouvert aux managers MMA Cap.

  • Les candidats postulent sur le secteur géographique souhaité.
  • Crainte sur les problèmes de compétition risquant d’être exacerbés avec l’arrivée de CF venant de MMA qui n’ont pas tout à fait la même culture.