Mois : avril 2019

Courrier de réponse de Jacques FEYTIS à notre A/R du 19 novembre 2019

Comme nous vous en avons fait part, nous avons écrit à la Direction par courrier recommandé afin que de signaler officiellement et exhaustivement les dysfonctionnements dans la mise en application des accords négociés.

Le 21 février 2019, Jacques Feytis a répondu à notre courrier. Nous avons pu obtenir de sa part des engagements sur de nombreux points, sur d’autres, nous restons mobilisés jusqu’à obtention du respect des engagements pris.

En pièce jointe :

PEUR D’ÊTRE EN VOIE DE DISPARITION ?

FAISONS FACE À L’AVENIR POUR PRÉSERVER VOTRE ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE 

Nous venons tous de marques connues et reconnues dans le monde de l’assurance. Or, depuis 1999, les entités MMA, MAAF, GMF, GMF Vie, FIDÉLIA, APJ, DAS, AM et TÉLÉASSURANCES se sont petit à petit regroupées au sein d’une entité commune : COVÉA. 

Cette construction, au-delà de l’opportunité financière, a permis de consolider nos emplois et nos bassins d’emploi et de nous protéger mutuellement. 

QUELQUES CHIFFRES CLÉS : 

11,5 millions

DE CLIENTS ET SOCIÉTAIRES 

1er assureur 

DES FRANÇAIS EN IARD AVEC 10,7 MILLIONS DE VÉHICULES ASSURÉS ET 8 MILLIONS D’HABITATIONS 

1er assureur 

DES PROS AVEC 1 PRO SUR 4 ASSURÉ EN IARD CHEZ MAAF OU MMA 

2ème assureur 

DES ENTREPRISES FRANÇAISES 

Covéa, c’est une solidité financière et une gestion privilégiant le long terme qui se traduisent, au niveau du Groupe, par des niveaux de fonds propres (14,3 Mds € en 2017) et de solvabilité (372 % en 2017) élevés. 

  • PLUS DE 21 000 salariés RÉPARTIS DANS TOUTE LA FRANCE 
  • 66 % DE FEMMES
  • 34 % D’HOMMES 
  • 43 ans : MOYENNE D’AGE
  • 15 ANS : MOYENNE D’ANCIENNETÉ 

COVÉA ET LES DÉFIS DE DEMAIN 

  • Les exigences clients évoluent (disponibilité, omnicanalité, conseils…) 
  • Les outils se digitalisent (Big data, intelligence artificielle, robotisations des processus…)
  •  La concurrence se renforce, en particulier avec le modèle des banques qui affiche une croissance de +7 % sur les produits d’assurance quand l’ensemble du secteur ne réalise que +2 % 

FAIRE FACE À L’AVENIR – LE PROJET CFDT 2019-2023 

Votre équipe CFDT s’inscrit dans l’adage, « il vaut mieux prévenir que guérir ». C’est la raison pour laquelle nous sommes proactifs depuis plus de 4 ans. Nous sommes force de proposition pour protéger vos emplois et vos bassins d’emploi en négociant des dispositifs pérennes pour faire face aux transformations auxquelles nous serons tous confrontés. 

DONNER DU SENS ET DE LA VISIBILITÉ AUX SALARIÉS QUANT À L’AVENIR DE LEURS MÉTIERS ET DE LEURS MISSIONS

Les salariés ne sont pas des pions que l’on peut à loisir bouger sur l’échiquier. Pour que leurs missions aient un sens, il faut les inscrire dans la stratégie globale de l’entreprise. Ainsi, face aux mutations organisationnelles et technologiques, le salarié doit pouvoir en comprendre le sens et être acteur de son parcours. La communication institutionnelle ne peut en aucun cas remplacer l’échange, la co-construction et l’accompagnement.  


FOCUS

Les services du siège et les services de gestion sinistres subissent réorganisations sur réorganisations, avec des managers de plus en plus éloignés, car souvent multisites. Les salariés du réseau MAAF et GMF sont déjà confrontés à des fusions et/ou fermetures d’agence. Mis devant le fait accompli, parfois avec ou sans réelles explications et sans co-construction avec les salariés, ces derniers subissent souvent les réorganisations. Nous veillerons à être systématiquement consultés sur chaque projet afin de défendre vos intérêts et votre avenir professionnel. 

EXIGER UN ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT DIGNE DE CE NOM 

La Direction Générale doit inscrire l’accompagnement des salariés dans ses priorités et leur donner les moyens concrets de s’adapter. Il est grand temps que notre Entreprise investisse en temps de formation, en moyens financiers et en ressources humaines. 

FOCUS

L’évolution des nouvelles technologies bouleverse logiquement les métiers actuels de l’informatique : 

> Les nouvelles technologies imposent l’acquisition de nouveaux langages et de nouvelles compétences. 
Malgré tout, les SI (système d’information) maisons tendent à disparaître au profit de solutions externes ou réclament des compétences spécifiques pour assurer leur maintien, 

> Les métiers de la conception et du développement sont déjà impactés. 

Le schéma cible de la DSI à 10 ans tend à nous rassurer en matière d’employabilité des salariés avec notamment un dispositif de formation continue sur les nouvelles technologies. Pour autant, les bonnes intentions ne suffisent pas et la trajectoire n’est que théorique ; le détail des impacts réels sur les effectifs n’est pas encore calibré : la Cfdt mettra une priorité absolue sur ce sujet et s’engage à ce qu’aucun salarié de la DSI ne reste sur le bord du chemin. 

APPLIQUER L’ACCORD GPEC* AVEC HONNÊTETÉ ET AMBITION 

L’employeur a l’obligation légale de maintenir et de développer votre employabilité. Depuis des années, la CFDT demande qu’une cartographie de compétences présentes et futures soit établie, couplée avec un cycle de formation adaptée pour permettre à chacun d’évoluer au regard des mutations à venir de nos métiers. La CFDT a négocié un accord de gestion prévisionnelle des emplois et de compétences, salué par la profession, mais malheureusement la Direction se contente d’une gestion minimaliste plutôt qu’une application complète des dispositifs ambitieux de cet accord. 

*Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences 


FAIRE DU BIEN-ÊTRE SOCIAL UN LEVIER MAJEUR DE PERFORMANCE 

Chaque salarié est un maillon essentiel de la réussite de l’entreprise. Au delà d’une prise de conscience réelle mais limitée aujourd’hui à un affichage de facade, la Direction doit agir concrètement. 

L’entreprise ne pourra jamais obtenir des salariés «fiers et engagés» en considérant le bien-être social comme la 5e roue du carrosse. Le non-respect d’une partie des accords et la crispation du dialogue social (ex: NAO salaires 2019) de ces derniers mois ne vont pas dans le bon sens. C’est pourquoi la CFDT entend tout mettre en oeuvre pour contraindre la Direction à respecter ses engagements et être en adéquation avec ses promesses. 

 TOUTES LES ÉTUDES SUR LES ENTREPRISES DÉMONTRENT QUE LES EMPLOYÉS HEUREUX SONT : 

 30 % 

PLUS PRODUCTIFS 

 37 % 

D’AUGMENTATION DE VENTE 

 3x 

PLUS CRÉATIFS 

Si je suis à temps partiel dans un groupe fermé et que je change mon jour de temps partiel, est-ce que je sors du groupe fermé ?

Non, vous ne sortez pas du groupe fermé.
Le groupe fermé pour les temps partiels permet aux salariés, qui en bénéficient, de conserver leur formule ATT (voir Article 1.7.3 de l’Accord de Transition).
Le changement de jour est à formuler auprès de votre manager qui validera ou non votre souhait